[Lecture Charleston #8] – Changement de style avec Gaëlle Renard : Au secours, j’ai 40 ans (depuis 4 ans)…

Chronique #88

Mars 2015

covuerture temporaire ausecoursjai40ans3

Titre : Au secours, j’ai 40 ans (depuis 4 ans)…
Auteur : Gaëlle Renard
Editeur : Charleston
Parution : mai 2015
Nombre de pages :  224 pages (provisoire)
dfSfFr2HfLyL9DVepP4FTl7oY_I


 Présentation de l’éditeur

C’est un livre désopilant sur les jeunes quarantenaires, mais aussi sur leurs hommes (ancien et nouveau), leurs belles-mères (ou ex-belles-mères), leurs copines, leurs enfants qui grandissent, leurs patrons, leur self-estime et, pour notre héroïne, sur cette question : « Et si je faisais un dernier bébé ? ».


Mon avis

40 serait-il le nouveau nombre magique ? L’âge à partir duquel on devient sage et responsable, où on est « encore belle », où on a déjà vécu… mais pas encore tout ? C’est une période de la vie où on n’est plus naïve et innocente comme lorsqu’on avait 20 ans mais où on n’est pas encore vieille et fripée non plus. 40 ans et des poussières… C’est en tout cas l’âge de Véro, l’héroïne de ce petit livre qu’on pourrait presque voir comme un journal intime. Ce qui est certain, c’est qu’à 40 ans, il se passe encore beaucoup de choses dans la tête et la vie des femmes.

La crise de la quarantaine, les consultations en couple chez le psy qui résultent souvent … en un divorce, le déménagement qui s’en suit et puis la vie qui continue. Malgré tout. Et ce n’est peut-être pas la chose la plus terrible qui puise arriver. Quand on a 40 ans et qu’on est à nouveau célibataire, on est alors considéré comme un cougar (ou une milf as in « mother-i’d-like-to-fuck ») et on a le droit de se faire des petits jeunes hommes de 10 ou 15 ans de moins. 40 ans c’est aussi l’âge où on ne se fait plus appeler Mademoiselle (sauf par erreur) mais où on n’aime pas non plus être appeler Madame. Et ce « Madame », plus on vieillit, « plus les voyelles paraissent s’écraser. Madame… Mâdâme…Médème…Et puis bientôt : Mémé. Ben Mémé, elle t’emmerde !! » comme le dit si bien Gaëlle Renard, auteure de cet ouvrage hilarant et terriblement honnête.

La quarantaine peut amener certaines femmes à un état de dépression quelque peu ennuyeux. On commence à sentir qu’on est plus dans la première moitié de sa vie mais bien dans la dernière ; la ménopause est presque en train de toquer à la porter… on pourrait l’entendre arriver si on tend bien l’oreille. La question qui se pose alors pour certaines… faut-il tenter un dernier bébé pour la route ? Oserait-on subir les hysterosalpingographie, FIV et autre asthénospermie ? En tout cas ce qui est clair, c’est que malgré les petites choses de la vie qui nous angoissent et nous procure de l’urticaire (comme un Lego qui traine par terre pendant plus de 5 jours – car, qui va penser à le ramasser si ce n’est la gentille épouse-ménagère-mère-à-tout-faire), la vie vaut encore la peine d’être vécue, même quand on a passé le cap des 40 ans qui est, disons-le bien, le « nouveau 30 ans ».

Bref, lire ce petit ouvrage ultra féminin vous fera passez plus qu’un bon moment. Des petites choses insignifiantes de la vie aux grandes questions existentielles, Gaëlle Renard passe en revue tout ce que à quoi une femme d’une quarantaine d’années peut bien penser à ce stade pivot de sa vie. D’un point de vue de femme, de mère, d’épouse ou de fille, les petits chapitres se succèdent et ne se ressemblent pas… outre le style piquant et véridique de l’auteur qui ose nous raconter les pensées les plus intimes de son héroïne. Une petite gourmandise littéraire qui plaira aux femmes qui sont dans la fleur de l’âge mais aussi aux plus jeunes qui pourront ainsi se faire une idée de ce que sera leur vie quand elles auront atteint « le nouveau 30 ans » !

En cadeau, voici un extrait que j’ai particulièrement apprécié (pp.161-162) : 

Je sais qu’un pantalon ne glisse jamais en douceur sur le sol, même avec une grosse ceinture pour lester.
Je sais que l’orgasme simultané est le dahut du sexe.

Je sais que, parfois, on se dit que ce qu’on fait au lit n’est sans doute pas photogénique.

Même, oui même, quand on le fait hors d’un lit.

Je sais que les gros palots tout mouillés, décidément, j’aime pas ça.

Et que le fait d’appeler ça une galoche ou un patin, eh ben, non, ça ne change rien.

Et que ça ne fait pas de moi une femme frigide.
J’aimais pas ça à 14 ans, j’aime pas ça maintenant. Comme quoi je suis fidèle, tout au moins à moi-même.

Et puis, ça suffit, hein, maintenant !
Je sais que l’amour, ça fait parfois de drôles de bruits, et qu’on ne peut pas toujours accuser le sommier.

Je sais qu’il y a des hommes qui sont très laids quand ils jouissent.

Je sais que pas lui.

Je sais que, juste après, lorsqu’il se met sur le côté, je suis bouleversée par cet endroit-là, cet os de la hanche très sail- lant. C’est là que se concentre toute sa fragilité.

Je sais qu’il est exactement ce que je voulais.

Je sais que mes courbes et ses angles, c’est comme une géométrie de l’Amour.

Je sais que cette phrase est ridicule.
Mais j’m’en fiche.
Je sais que quand je lui ai fait découvrir L’Amant comme

le summum du film érotique, ça l’a fait doucement rigoler. Je sais que j’ai pas toujours la tête à ça. Mais que quand c’est lui, ça m’énerve.

Je sais qu’il y a des mois sans.
Et des mois avec. Heureusement.
Je sais que j’aime bien quand il dit : « C’est quand même plus rock’n’roll d’être fidèle toute sa vie. »

Je sais que j’espère qu’il sera un très très très vieux papy, très très très rock’n’roll.

atouchofbluemarine

/2015


Logo-CHARLESTON_180px  LC2015


Ses autres livres … 

  

L’auteur : Gaëlle Renard


FOLLOW ME !

  


I just can’t stop reading… 
Publicités

8 réflexions sur “[Lecture Charleston #8] – Changement de style avec Gaëlle Renard : Au secours, j’ai 40 ans (depuis 4 ans)…

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #43 | a touch of blue... Marine

  2. Pingback: [Bilan mensuel] – Mars 2015 | a touch of blue... Marine

  3. Pingback: [03/2015] – TOP 5 des articles les plus lus sur le blog ce mois-ci ! | a touch of blue... Marine

  4. Pingback: Confessions of a bookaholic #13 | a touch of blue... Marine

  5. Pingback: [05/2015] – TOP 5 des articles les plus lus sur le blog en mai ! | a touch of blue... Marine

  6. Pingback: [Lectrice 2015] – Les éditions Charleston tirent mon portrait | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s