La duchesse de Bloomsbury street, la suite de 84, Charing Cross Road par Helene Hanff

 Chronique #100

Mai 2015

9782228896399

Titre : La duchesse de Bloomsbury Street
Auteur : Helene Hanff
Editeur : Payot & Rivages
Parution : 2004
Nombre de pages : 192 pages
Genre : Littérature – autobiographie


Résumé éditeur

Imaginez un croisement entre madame de Sévigné et Woody Allen : vous obtiendrez Helene Hanff (1917-1997), qui doit son passeport pour l’éternité à un talent unique d’épistolière joint à une perfusion d’humour juif new yorkais et à un amour immodéré pour la littérature anglaise. Son best-seller, 84, Charing Cross Road, est né de vingt ans de correspondance (1949-1969) avec le personnel d’une librairie londonienne spécialisée en livres rares. Après toute une vie d’attente, Helene arrive enfin à Londres en juin 1971. L’ami libraire, Frank Doe, est décédé sans qu’elle l’ait jamais rencontré, mais sa veuve, sa fille et une foule de personnages hauts en couleur l’accueillent lors de ce séjour, ses premières vacances à l’âge de cinquante-quatre ans.


Mon avis

Si 84, Charing Cross Road avait été un réel coup de coeur, ce second tome autobiographique d’Helene Hanff m’a un peu laissé sur ma faim. Elle ne parle presque plus des livres qu’elle apprécie et qu’elle achète mais bien uniquement de son voyage à Londres et des personnes qui l’ont invité à diner ou à se ballader. Bien sur, c’est toujours un plaisir de retrouver sa plume légère, humoristique et si cultivée. Elle nous parle sans détour d’auteurs, d’artistes, de poètes, de romanciers, de Reines et de Roi, d’hommes et de femmes en tous genres et de toutes les époques. A chaque fois qu’un morceau de trottoir, qu’une oeuvre d’art ou qu’un bâtiment lui fait penser à quelqu’un ou à quelque chose, elle nous le fait savoir et c’est tout simplement délicieux de découvrir et d’apprendre tout cela de cette manière.

Helene Hanff a eu une vie bien remplie. Depuis 50 ans, ce voyage tant attendu à Londres constitue ses premières vacances. Elle n’a pas su rencontrer Frank Doel, le librairie avec qui elle a correspondu pendant deux décennies car il est malheureusement décédé avant qu’elle ne foule le sol britannique, mais cela ne veut pas dire que son voyage sera de tout repos. Ecrivaine talentueuse, son roman 84, Charing Cross Road a eu un succès monstrueux lors de sa sortie et c’est avec grand plaisir que le monde londonien l’invite chez soi. Helene Hanff est une vraie star dès le moment où elle pose ses pieds sur le sol anglais.

A travers ce récit, on apprend à connaitre qui est vraiment Helene Hanff, quelles sont ses envies, ses déceptions et ses motivations. Visiter des lieux que des personnages de romans ont foulé ou aller un moment se recueillir sur la tombe d’une personne connue, voilà comment elle aime occuper ses journées. N’oublions pas aussi les nombreuses invitations à diner, les spectacles qu’elles a été voir et la multitude de personnes qu’elle a rencontré durant ces quelques semaines londoniennes. Une pause bien méritée dans son train-train quotidien qui est passée à la vitesse de l’éclair et qu’elle a su prolonger à plusieurs reprises grâce à l’argent qu’elle a gagné en faisant des interviews et la gentilesse des personnes qui ont fait des pieds et des mains pour l’avoir à diner chez eux.

Humour, tendresse et joie mais aussi cynisme et ironie sont au rendez-vous dans ces quelques pages qu’elle a écrit en 1973, juste après son voyage effectué en juin et juillet 1971. Grâce à ces quelques lignes, écrites sous la forme de journal intime, nous avons tous les outils possibles pour essayer de visualiser qui était cette grande dame, amoureuse des Lettres et de la Littérature, de Londres et de ses habitants.

Son style, toujours très fluide, offre de nombreuses références (les notes de bas de page sont d’ailleurs très fréquentes) et donne envie au lecteur de se plonger dans la vie de ces personnages fantastiques qu’elle ne cesse de présenter. Toutes ces personnes remarquables qui sont mentionnées, cela me donne envie de « googler » tout le monde pour découvrir qui elles sont et ce qu’elles ont fait dans leur vie. Un puit de savoir, cette jeune femme !

#atouchofbluemarine


Découvrez d’abord

84, Charing Cross Road

9782253155751-T

Lire ma chronique


 safe_image.php-2


I just can’t stop reading… 

3 réflexions sur “La duchesse de Bloomsbury street, la suite de 84, Charing Cross Road par Helene Hanff

  1. Bonjour,
    Fan de 84 charing cross road, premier livre que j’ai acheté à mon amoureux, et vu également au théâtre, j’ai hâte de me plonger dans cet ouvrage. Merci pour le post. Bonne journée.

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #48 | a touch of blue... Marine

  3. Pingback: [Bilan mensuel] – Mai 2015 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s