[Défi Focus Littérature] – Un long dimanche de fiançailles #1991

Chronique #136

Octobre 2015

IMG_9216

Titre : Un long dimanche de fiançailles
Auteur : Sébastien Japrisot
Editeur : Gallimard Folio
Parution : 1991
Nombre de pages : 373 pages
Genre : Historique – Littérature

Dans le cadre du défi FOCUS LITTÉRATURE

#1991

WhatsMy2


Résumé éditeur

Hiver 1917. Cinq hommes avancent dans le secteur Bingo Crépuscule. Un no man’s land de neige souillée, entre les tranchées. Ils ont les bras liés dans le dos, il fait nuit, il fait froid et ils vont au-devant de la mort. Condamnés par l’imbécillité martiale des temps de guerre, précipités sans défense sous le feu ennemi, cinq hommes qui durant une nuit et un jour vont tenter de survivre. Parmi eux, le Bleuet, vingt ans à peine. Plus tard, la paix enfin revenue, Mathilde veut connaître la vérité. Elle aimait le Bleuet et va tout faire pour le retrouver. Vivant ou mort, qu’importe. Elle y sacrifiera sa jeunesse tout au long des années folles qui ont couvert la boucherie mondiale d’un voile trompeur.


*** L’avis de Marine ***

J’imagine que lorsqu’on vous parle d’Un long dimanche de fiançailles, vous penser d’abord au film avec Audrey Tautou, celui qui est sorti en 2004 et qui dure plus de 2 heures. J’ai vu ce film il y a bien longtemps mais je n’en ai qu’un vague souvenir. C’est donc l’esprit clair que j’ai commencé la lecture du récit de base écrit par Japrisot en 1991, l’année de ma naissance.

Si théoriquement l’histoire est la même, la façon de raconter et de présenter les événements dans le livre est bien différente des péripéties du film. Dans le livre, on ne sait pas ce qui s’est passé pour les soldats. Le lecteur est, tout comme Mathilde, la femme du soldat bleuet présumé mort, absente du conflit et des événements qui se sont déroulés au front en 1917. Il nous est impossible de savoir ce qu’il est véritablement arrivé et c’est uniquement grâce à Mathilde, à sa dévotion et à son amour pour ce jeune soldat, que nous allons petit à petit découvrir la vérité en recollant les différentes pièces du puzzle.

Aaah Mathilde. C’est uniquement grâce à ce personnage que j’ai apprécié l’histoire. Car le style de l’auteur (qui s’étend un peu trop sur des détails superflus vis-à-vis des personnages secondaires) n’est pas de ceux que je préfère. Néanmoins, j’ai eu un vrai coup de coeur pour cette jeune femme handicapée. Obligée de passer sa vie en fauteuil roulant pour une bêtise faite lorsqu’elle était enfant, la fiancée du bleuet remue ciel et terre pour découvrir ce qui est arrivé à son promis. Car la version officielle des faits ne lui plaît pas du tout. Non, il est impossible que son homme soit mort d’une si horrible et stupide façon. Lui et quatre autres hommes ont été condamnés dans le no man’s land de Bingo Crépuscule pour s’être mutilé la main (dans le but de ne plus devoir servir lors de la guerre). Cinq hommes que rien ne rassemble si ce n’est cette idiotie causée par l’horreur de la guerre et la peur d’y rester.

Mathilde est donc convaincue que les choses ne se sont pas déroulée de la façon dont on le lui a raconté. Avec l’aide de nombreuses personnes qui lui enverront des lettres sur ce fameux jour de 1917, elle va tenter de retracer les pas de Manech pour découvrir s’il y a une chance qu’il soit peut-être encore en vie. Une histoire d’amour déguisée en enquête… ou serait-ce l’inverse? Japrisot, en tout cas, n’hésite pas à entrer dans les détails et à fournir pièce de puzzle après pièce.. même si cela dure plusieurs années. Quelle courage a eu Mathilde de ne pas perdre espoir après tout ce temps. Une héroïne de la guerre si je puis dire. Car elle seule se dévoue à mettre de la lumière sur ces sombres événements.

Le livre a reçu le prix de l’Interallié et on comprend pourquoi. Tout en finesse, l’auteur partage ici avec soin et sans tomber dans le mélodramatique, une histoire d’amour comme on en a peu, ayant pour décor un moment historique belliqueux important qui restera toujours dans nos esprits. Un livre avec des scènes fortes et des exemples de la bêtises des Généraux qui décidèrent un jour de mettre à mort cinq des leurs, simplement pour donner une leçon aux autres.

L’avis de Marine


WHAT'S MY AGE AGAIN--logo (3)

 Ecrire sa chronique et la poster le 2 octobre 2015 !


I just can’t stop reading… 
Publicités

6 réflexions sur “[Défi Focus Littérature] – Un long dimanche de fiançailles #1991

  1. J’avais lu le livre avant le film et j’avoue que j’avais eu du mal avec le livre et le film mais en gardant une préférence pour le livre! Je me souviens que j’avais eu un peu de mal à re-situer les éléments dans le livre, mais il va tout de même touché!

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #66 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s