Le jour où j’ai appris à vivre • Laurent Gounelle

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

41YvzxcXHvL._SX322_BO1,204,203,200_
Titre
 :  Le jour où j’ai appris à vivre 
Auteur : Laurent Gounelle
Editeur : Kéro
Parution : 2014
Nombre de pages : 286 pages
Genre : Contemporain, Roman

CHRONIQUE #178

Mars 2016

Et si tout commençait aujourd’hui ? Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais dans l’instant son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire… vous auriez préféré ne pas l’entendre. À partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle. C’est ce qui va arriver à Jonathan dans ce nouveau roman de Laurent Gounelle. À la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie. Ce roman, dont l’intrigue est basée sur des expériences scientifiques réelles, éclaire d’une lumière nouvelle notre existence et nos relations aux autres, et apporte un souffle d’air pur dans notre vie. 

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

J’ai hésité à faire cette chronique mais il faut tout de même que je vous en parle. Parce que ce qu’on apprend dans ce livre est important. On apprend à voir la vie autrement. Laurent Gounelle nous montre que la vie est belle. Que les choses simples de la vie sont les meilleures. Un sourire, un bouquet de fleurs, se réveiller le matin avec quelqu’un qu’on aime, un coucher de soleil, un verre entre amis… tout est à notre portée. Mais l’homme n’y fait pas attention. L’homme aime le matériel, veut avoir plus : d’argent, de puissance, de vêtements, d’objets inutiles. Et ce ne sont pas ces choses qui nous rendrons heureux.

Ce livre n’est pas moralisateur, ni sérieux mais il aborde tellement de points importants sur notre manière de vivre que je ne peux que vous le recommander. Les richesses ne sont pas celles qu’on pense. Jonathan, un vendeur d’assurance, va avoir la chance de se rendre compte de cela. Un jour, une bohémienne va lui prendre sa main dans la rue et lui dire qu’il va bientôt mourir. Cela va complètement changer sa vie. Car à partir de ce moment-là, Jonathan va comprendre que la vie qu’il menait jusqu’à présent n’était pas une vie qui le rendait heureux.

Paniqué, il va aller rendre visite à sa vieille tante qui va lui enseigner une nouvelle manière de vivre. Ce roman un brin philosophique est un livre qui va vous surprendre. Plus d’une fois, vous aller réfléchir, méditer, penser. Car comme tout le monde, nous vivons dans le passé ou le futur. Nous passons notre temps à regretter les erreurs de notre passé et à vouloir des choses pour notre avenir. Mais jamais nous ne pensons au présent. Vivre l’instant présent. Apprécier la vie telle qu’elle est. Aimer chaque seconde qui passe. Et en sourire.

Je déblatère mais rassurez-vous, le lire n’est point comme ma prose. Les pages de Laurent Gounelle sont rafraîchissantes et on alterne entre leçon sur la vie et le récit sur Jonathan. Cet homme qui aimerait simplement passer plus de temps avec sa fille, récupérer sa femme qu’il aime toujours et faire plus de bien dans son boulot que le profit qu’il fait actuellement sur le dos de ses clients.

C’est un très beau livre que je pourrais comparer à une balade en pleine campagne, un jour où le ciel est dégagé et où l’air sent la lavande. Pour ceux qui ne liront jamais Aristote, voici tout de même un peu de philosophie qui vous amènera à réfléchir sur vous-même. Vous y repenserez à deux fois la prochaine fois que vous boirez 10 tasses de café avant d’allant dormir. Ecoutez votre corps, prenez soin de vos proches et appréciez la vie qui se déroule devant vous. Chaque moment compte. Et c’est du gâchis que de ne pas les apprécier.


 BONNE NOUVELLE

9782266258739

Il sort chez POCKET en poche le 7 avril 2016 !

#atouchofbluemarine


I just can’t stop reading… 

Publicités

Une réflexion sur “Le jour où j’ai appris à vivre • Laurent Gounelle

  1. Aristote et Laurent Gounelle ça me semble un peu loin quand même ! Surtout que c’est pas vraiment le bon philosophie à citer de ce point de vue là, mais passons.
    Je l’ai lu il y a peu de temps, et j’ai trouvé ça frais, sympathique. Mieux que ce à quoi je m’attendais, car je pensais qu’il s’agissait encore d’un de ces livres mal écrits avec une histoire cousue de fil blanc. C’est vrai que de ce point de vue là, je ne m’étais pas trop trompée. Mais par rapport à un Marc Lévy ou un Guillaume Musso, j’ai quand même appris pas mal de choses !

    J'aime

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s