Quand la nuit devient jour • Sophie Jomain : à lire absolument

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

quand-la-nuit-devient-jour-760997-250-400
Titre
 : Quand la nuit devient jour
Auteur : Sophie Jomain
Editeur : Pygmalion
Parution : mai 2016
Nombre de pages : 238 pages
Genre : Roman, Littérature

CHRONIQUE #189

Mai 2016

« On m a demandé un jour de définir ma douleur. Je sais dire ce que je ressens lorsque je m enfonce une épine dans le pied, décrire l échauffement d une brûlure, parler des n uds dans mon estomac quand j ai trop mangé, de l élancement lancinant d une carie, mais je suis incapable d expliquer ce qui me ronge de l intérieur et qui me fait mal au-delà de toute souffrance que je connais déjà. La dépression. Ma faiblesse. Le combat que je mène contre moi-même est sans fin, et personne n est en mesure de m aider. Dieu, la science, la médecine, même l amour des miens a échoué. Ils m ont perdue. Sans doute depuis le début. J ai vingt-neuf ans, je m appelle Camille, je suis franco-belge, et je vais mourir dans trois mois. Le 6 avril 2016. Par euthanasie volontaire assistée. »

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

Ces derniers jours, je n’ai pas arrêté d’entendre parler de ce nouveau roman paru chez Pygmalion. Je connais Sophie Jomain de part sa saga « Les étoiles de Noss Head » bien évidemment mais je ne savais pas qu’elle écrivait également des romans durs et beaux de ce genre. Suite aux multiples avis que j’ai vu passé sur la toile dernièrement, je n’ai pas pu résister. Je l’ai trouvé en librairie et l’ai lu en un seul jour.

Quand la nuit devient jour est un roman bouleversant. Il sort complètement des sentiers battus et ne ressemble à aucun autre livre que j’ai l’habitude de lire. La raison de cela tient dans le thème abordé : l’euthanasie. La protagoniste de ce récit, Camille, nous raconte comment, depuis qu’elle est enfant, elle se bat contre la dépression, l’anorexie, la boulimie et le sentiment de ne pas appartenir à ce monde. Un mal être l’habite continuellement. Elle ne peut se regarder dans un miroir, déteste le regard des gens et veut avant tout se rendre invisible. Elle a consulté de nombreux spécialistes, psychanalystes et autres médecins mais rien n’y fait. Camille veut tout simplement en finir avec cette vie. Elle souffre chaque jour et n’en peut tout simplement plus. Elle s’occupe des démarches administratives, contre l’avis de ses parents qui ne comprennent pas sa décision, et trouve un centre qui accepte de l’euthanasier. La date de sa mort est prévue.

Comment pourrais-je vous expliquer le sentiment que l’on a en commençant à lire ce livre ? Je ne le peux tout simplement pas. Il faut le lire pour comprendre. Mais prenez garde, une fois que vous aurez lu les premières lignes, vous n’arriverez plus à vous arrêter. Cette plume et ce récit sont addictifs. Impossible de ne pas céder à cette difficile mais magnifique histoire. Vous aurez peut-être la boule au ventre ou la gorge, l’envie de pleurer ou encore un sentiment de tristesse profond mais vous aurez envie de continuer. Car Camille souffre depuis trop longtemps et parce qu’elle le raconte si bien, vous commencerez à comprendre son choix et vous voudrez l’accompagner dans ce pénible chemin.

J’aimerais vous en dire plus mais Sophie le fait tellement mieux. J’aimerais vraiment pouvoir faire comprendre à la blogosphère comme ce livre mérite d’arriver entre vos mains. Vous ne le regretterez pas. Ce livre fait partie de ceux qu’on n’oublie pas et de ceux qu’on veut partager avec le plus de monde possible. J’ai terriblement aimé cette histoire et j’en ressors déboussolée. Le sujet est trop peu abordé en littérature et lire ce livre m’a permis d’avoir une nouvelle vision sur cette maladie qui ronge de l’intérieur des centaines, des milliers de personnes dans le monde… Des personnes de tous les âges qui ont parfois peur d’en parler, qui choisissent parfois de se suicider et qui rarement trouvent l’aide qu’ils ont besoin. Je félicite l’auteur et les éditions Pygmalion d’avoir sorti ce livre. Merci !

❤ ❤ ❤

#atouchofbluemarine


I just can’t stop reading… 

Publicités

6 réflexions sur “Quand la nuit devient jour • Sophie Jomain : à lire absolument

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? • 2016/19 | a touch of blue... Marine

  2. Pingback: IMM #8 – My New Books | a touch of blue... Marine

  3. Pingback: [Bilan mensuel] • Mai • 2016/5 | a touch of blue... Marine

  4. Pingback: TAG – Bilan des 6 mois (PKJ) | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s