(BD) – Greenwich Village • Love is in the air

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

1977264_423284534526660_2180057617046587618_n
Titre
 : Greenwich Village – Love is in the air
Auteur : Gihef – Lapone
Editeur : Kennes Editions
Parution : 2015
Nombre de pages : 48 pages
Genre : Bande dessinée

CHRONIQUE #198

Juin 2016

Printemps 1960. Norman Oaks est chroniqueur à la pige pour un journal new-yorkais. Il vit seul mais heureux dans son appartement de Greenwich Village. Sa quiétude est troublée par la jolie Bebe Newman, une hôtesse de l’air particulièrement bruyante qui s’installe un étage au-dessus du sien. Elle aime faire la nouba jusqu’au petit matin; il aime se coucher et se lever à heures fixes. Elle ne jure que par la modernité; il préfère la tradition. Bref, tout les oppose. Et pourtant, pour décourager un ex aussi collant que peu recommandable, Bebe convainc Norman de se faire passer pour son compagnon et de partager avec lui le même appartement. Une cohabitation qui s’annonce explosive!

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

Encore une fois, les éditions Kennes ne me déçoivent pas avec cette bande dessinée « découverte » pour moi. Greenwich village « Love is in the air » est le premier tome de la série de Gihef et Lapone et j’espère qu’il y en aura bientôt plein d’autres. Comme vous pouvez l’observer sur la couverture, le style coloré et géométrique du dessin est très particulier. Les silhouettes sont un brin caricaturées et exagérées au niveau des formes. Les couleurs sont majoritairement dans des tons criards même si on remarque une différence de tracés sur certaines pages où le dessin détaillé vient s’accoler au pointillisme warholien. J’ai beaucoup aimé l’originalité des pages ultra-remplies d’onomatopées et de coups de pinceau qui crient sur le lecteur. On entendrait presque le bruit des bang-bang et des blop-blop-blop qu’on lit.

Le personnage de Bebe Newman est très charismatique. Les auteurs ont du tomber amoureux d’elle pour la dessiner de façon si adorable et fofolle. Hotesse de l’air de la PAN AM dans les années 60, elle réside dans Le Village à New York lorsqu’elle n’est pas dans les airs. Elle est partout dans les magazines, fière d’être l’éfigie de la société renommée. Extremement attirante, les hommes se jettent à ses pieds. Tous. Sauf un. Norman Oakes, un chroniqueur qui habite dans le même building qu’elle. Et malheureusement, il ne peut pas la sentir. Cette fille est tellement bruyante ! Elle fait des soirées non stop, a des prétendants qui viennent se dandiner devant chez elle, elle regarde la TV trop fort et passe l’aspirateur aux mauvaises heures. Bref, notre cher Norman ne dort plus. Il n’a plus une minute de calme dans son appartement et sa vie devient littéralement un enfer.

Lorsqu’un riche italien veut ramener son hôtesse en Italie pour la demander en mariage, voilà que Norman se retrouve bloqué à jouer les petits copains pour Bébé qui cherche une porte de sortie ! Elle mijote un subterfuge, prétendant une fausse relation avec Norman et lui demande donc de vivre avec elle pour jouer le jeu. Une occasion en or, pensez-vous ? L’occasion de vivre avec le modèle féminin de l’année, le rêve de tous les New-Yorkais du Village… mais le cauchemar de Norman. Pourtant il va trouver une bonne raison de jouer le jeu. Et il va de cette manière apprendre à connaître et à vivre avec la belle gazelle. Un duo explosif auprès de qui vous ne vous ennuierez pas une seconde !

L’histoire est sympathique bien qu’on puisse en deviner la fin un peu trop rapidement. Les dessins donnent un vrai charme à cet album qui sort du lot des BD plus traditionnelles. Romance, rire et plaisir sont les maitres mots de ce premier tome qui annonce déjà une suite détonnante !

En bonus, voici la présentation de l’édition spéciale pour les collectionneurs 🙂 Et oui, Kennes sait nous gâter :

510g5ONU-IL._SX373_BO1,204,203,200_Une « Artist Edition » à la hauteur du talent d’Antonio Lapone ! En septembre dernier sortait le premier opus de « Greenwich Village », Love Is In The Air. Saluée par la critique, cette comédie romantique fraîche et pétillante a conquis un large public, séduit notamment par l’élégance du trait d’Antonio Lapone. La présente « Artist Edition » est l’occasion pour l’artiste d’ouvrir ses cartons à dessins et d’offrir à sa communauté de fans une sélection des plus beaux croquis et dessins préparatoires réalisés durant la création de l’album. La première partie propose l’intégralité du récit en noir et blanc. La seconde propose 32 pages en couleurs, un feu d’artifices de belles images. Le tout dans une mise en page délicieusement sixties !

gw4

Merci à Kennes pour cet album !

kennes

 ❤

#atouchofbluemarine


I just can’t stop reading… 

 

Publicités

2 réflexions sur “(BD) – Greenwich Village • Love is in the air

  1. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? • 2016/25 | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s