La fille du train • Paula Hawkins

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

fille-10

Titre : Paula Hawkins
Auteur : La fille du train
Editeur : Sonatine
Parution : 2015
Nombre de pages : 384 pages
Genre : Thriller

CHRONIQUE #224

Septembre 2016

Depuis la banlieue où elle habite, Rachel prend le train deux fois par jour pour aller et revenir de Londres. Chaque jour elle est assise à la même place et chaque jour elle observe une jolie maison. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants qu’elle aperçoit derrière la vitre : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait, heureux, comme Rachel a pu l’être par le passé avec son mari, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte. Mais un matin, elle découvre un autre homme que Jason à la fenêtre. Que se passe-t-il ? Jess tromperait-elle son mari ? Quelques jours plus tard, c’est avec stupeur qu’elle découvre la photo de Jess à la une des journaux. La jeune femme, de son vrai nom Megan Hipwell, a mystérieusement disparu… 

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

On l’a décrit comme jubilatoire, exceptionnel, comme « le livre qui vous tiendra éveiller la nuit »… Voici enfin mon avis sur le thriller qui a fait parlé de lui cette année et qui est d’ailleurs en cours d’adaptation (sortie belge prévue en novembre 2016). La fille du train, c’est un policier, un thriller, une histoire à suspense qui vous laisse en transe et qui vous donne parfois un peu froid dans le dos. Ce n’est pas un livre d’horreur ni l’histoire la plus tordue mais c’est un très bon thriller psychologique qui vous fera tourner la tête.

Car Rachel, cette fille du train, est entrée inopinément dans la vie de Megan et de Scott Hipwell… Tous les jours, lorsqu’elle prend le train, elle a l’habitude d’observer leur belle maison située à quelques pas de la voie de chemin de fer. Elle a vécu quelques maisons plus loin, avec son ex-mari, auparavant et a toujours apprécié cette demeure. Tous les jours, sont train passe devant la maison de Jason et Jess, le joli couple qu’elle observe de temps à autre lorsqu’ils sont sur leur balcon. Rachel leur a donné un prénom et imagine constamment la vie qu’ils ont à deux dans cette bicoque. Ils ont l’air tellement heureux. Sauf qu’un jour, on apprend que la jeune blonde, Megan, a disparu. A partir de là, tout part en vrille ! Car Rachel va refuser d’être un témoin externe à cette histoire. Elle va tout faire pour découvrir la vérité et va finir par se retrouver mêler à une sombre histoire.

Ce livre n’est pas le meilleur récit policier de tous les temps mais j’ai passé un très bon moment aux côtés de ces personnages à qui on a peur de faire confiance mais qu’on refuse de quitter. La narration est racontée par différentes voix et cela nous permet d’avoir un regard nouveau sur les péripéties qui se déroulent dans la banlieue de Londres. Rachel a des problèmes d’alcool et n’est vraiment pas le genre de personne en qui on peut avoir une totale confiance. Elle n’est plus maitresse d’elle même depuis que son mari l’a quitté pour recommencer sa vie avec une autre. Elle agit de façon « normale » pour quelqu’un qui ne la connait pas mais lorsqu’on entre dans sa tête et découvre toutes ces choses qu’elle fait ou pense, on se rend compte que Rachel pourrait bien être une déséquilibrée un brin psychopathe. Elle a des trous noirs qui l’empêchent de se remémorer certains moments cruciaux concernant l’affaire « Megan Hipwell » et, tant les policiers que les autres protagonistes de ce livre, ont tendance à ne pas croire ce qu’elle raconte et à trouver ses gestes suspects…

Au fur et à mesure de cette histoire, on apprend à connaitre le passé des personnages (Rachel, Megan, Scott mais aussi l’ex-mari de Rachel et sa nouvelle épouse, Anna avec qui il a eu un enfant) et on collecte chaque information pour essayer de compiler les pièces du puzzle « Megan Hipwell ». Pourquoi et comment a-t-elle soudainement disparue ? Est-elle simplement partie de chez elle ? Est-ce que son mari ou un autre homme est impliqué dans l’affaire ? Les questions sont nombreuses dans cette histoire et Rachel n’est écoutée par personne. Pire, elle semble de plus en plus coupable… Pourtant, elle et Megan ne se sont jamais rencontrée.

L’intrigue n’est pas exceptionnellement originale mais le côté psychologique des personnages est très intéressant et rend le livre palpitant. Un des atouts de ce livre tient dans les narrateurs multiples et j’ai donc vraiment hâte de découvrir la version cinématographique pour découvrir quel(s) point(s) de vue a été choisi pour le film !

Bilan : 15/20.

Adaptation (2016)

the_girl_on_the_train

Capture d’écran 2016-07-24 à 13.20.51Lecture approuvée par #atouchofbluemarine

et KILI KOBALT, le koala qui lit !

Publicités

4 réflexions sur “La fille du train • Paula Hawkins

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s