GHB (Les enquêtes de Kelly McDade #2) • Sylvie G.

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

004371169

Titre : GHB – Les enquêtes de Kelly McDade
Auteur : Sylvie G.
Editeur : Kennes Editions
Parution : 2016
Nombre de pages : 398 pages
Genre : Jeunesse / Policier

CHRONIQUE #230

Octobre 2016

Embauchée à titre d’aide-entraîneuse par un camp de gymnastique de la ville de Québec, Kelly entrevoit un été bien chargé. Toutefois, l’adolescente verra son emploi d’étudiante chamboulé lorsqu’elle apprendra qu’un violeur meurtrier qui s’en prend aux jeunes filles de 17 ans sévit dans la région. Assistée de ses amis, Kelly tentera d’élucider cette affaire criminelle à sa façon en espérant ne pas y laisser sa peau. Mais cette fois, Derek réussira-t-il à la protéger ?

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

Une histoire de viols et meurtres en série, une jeune fille de 17 ans qui découvre l’université et qui se retrouve dans le champ de mire du criminel, un brin de romance et une enquête qu’on a envie de résoudre… Voilà en quelques mots le résumé de cette seconde enquête de Kelly McDade. De quoi vous faire palpiter le coeur pendant près de 400 pages ! Un thriller haletant et bien écrit pour les jeunes de 14-16 ans (et plus aussi!).

J’ai adoré suivre les pas de Kelly dans cette enquête policière où l’on se retrouve complètement happé. En effet, la série de meurtres qui se déroule toujours selon le même modus operandi semblent suivre Kelly à la trace. Est-ce que le tueur ferait partie de son entourage ? Les indices sont découverts petit à petit et Kelly ne semble pas vouloir rester à l’écart de l’enquête que sa mère et son petit ami tentent de résoudre ensemble. [Petite parenthèse : cette enquête de Sylvie G. suit directement la première histoire « L’appât » que je n’ai malheureusement pas lu. Dans ce second récit, j’ai donc découvert que Kelly est en couple avec un garçon un peu plus âgé qu’elle, Derek, et que celui-ci travaille au département de police, sous les ordres de la mère de Kelly qui est auteur de livres à succès et principale enquêtrice].

Kelly est un personnage très attachant qui n’a pas froid aux yeux. La narration à la première personne est très bien présentée et j’ai directement accroché à l’histoire. La meilleure amie de Kelly (Alex) semble s’amouracher du meilleur ami de Derek (Jason) et ce n’est donc pas une mais deux romances qui s’entremêlent dans ce thriller. Le mélange sucré-salé (amour/amitié vs viols et meurtres) de péripéties est tout à fait agréable et on se sent vraiment proche des différents personnages.

L’intrigue est également bien menée car on suspecte différentes personnes tout au long de l’histoire sans vraiment arriver à discerner qui pourrait bien être le coupable, le tueur en série qui sévit pendant les jours de pleine lune… Le titre GHB fait référence à la substance qui est à chaque fois retrouvée dans le corps des victimes. Il s’agit d’une drogue communément appelée « drogue du viol » qui facilite la tâche au tueur étant donné que la victime est complètement dans les vapes et peut avoir des pertes de mémoire (dans le cas où elle reste en vie bien entendu). Les thèmes abordés sont sensibles et on voit que l’auteur connait bien le milieu des jeunes en difficultés. Elle mentionne également le concept de car surfing qui est très dangereux mais qui amuse beaucoup les ados… A ne pas faire chez vous !

Au final, ce livre a tous les ingrédients pour faire partie des meilleurs ventes jeunesse dans la catégorie « roman policier ». De la romance, une très bonne intrigue, des personnages attachants, du suspense et une petite touche d’humour de temps en temps… de quoi passer un excellent moment ! Dommage pour moi d’avoir loupé la sortie du tome 1 car j’aurai bien voulu connaitre les débuts des aventures de Kelly avant de découvrir ce second tome. Il est clair que je ferai attention à la sortie du suivant (qui sortira probablement bientôt chez Kennes vu que le tome 3 est paru cette année au Canada!).

PS : si vous connaissez les éditions Kennes, vous savez maintenant qu’ils sont fan de la littérature canadienne. Cette auteur-ci ne fait pas exception et nous avons le plaisir une nouvelle fois de découvrir un récit qui a gardé se ses expressions de là-bas ! Un lexique se trouve à disposition en fin d’ouvrage.

Bilan : 16/20.

Capture d’écran 2016-07-24 à 13.20.51Lecture approuvée par #atouchofbluemarine

et KILI KOBALT, le koala qui lit !

Publicités

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s