Métamorphose 2. Paradis Obscur • Ericka Duflo

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

1507-1

Titre : Métamorphose 2. Paradis Obscur
Auteur : Ericka Duflo
Editeur : Kennes Editions
Parution : 19 octobre 2016
Nombre de pages : 400 pages
Genre : Young-Adult

CHRONIQUE #233

Octobre 2016

Je lui lançai un dernier regard avant de m’envoler, à la recherche d’un signe de sa part, quelque chose qui me prouverait que le Ian enthousiaste et taquin que je connaissais était bel et bien là, devant moi. Mais au lieu de ça, les deux saphirs étoilés qui me fixaient me firent l’effet de deux billes de métal froid.

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

Après L’Exorde (Métamorphose Tome 1), Ericka Duflo nous emmène maintenant dans le coeur de son univers. Dans le premier épisode, nous avons appris à connaitre Senna et la magie n’apparaissait qu’à la fin. Maintenant nous sommes enfin à proximité de la magie et des créatures que sont les harpies. Ce récit-ci nous promet donc de très belles surprises ! Une île où se trouvent les harpies en apprentissage, des êtres mythologiques appelés Reines et Guetteuses, une école « à la Harry Potter » et une héroïne qu’on apprend à connaitre de plus en plus. Ce second tome est une belle réussite et nous amène encore une fois à dire : ENCORE !

Car la série est prévue et décrite comme une pentalogie ! On a donc encore du chemin devant nous avant de dire au revoir à Senna, Ian et à toutes les nouvelles Plumes que nous rencontrons dans ce deuxième tome. Tout aussi intriguant et enchantant que le premier, j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir cette suite. L’auteur nous propose un monde étonnant et original qui me donne vraiment envie de connaitre le dénouement de ces péripéties. De plus, les couvertures sont exquises et j’ai vraiment hâte de voir les suivantes (et surtout d’avoir la collection complète dans ma bibliothèque!).

Senna est donc une créature « fille d’Hécate », la déesse de la Lune, qui est en cours de métamorphose (d’où le titre bien entendu) pour devenir une véritable harpie. Dans le premier tome, elle essaye coûte que coûte de cacher cette zone dans son dos qui, selon elle, est horrible. Cependant, ce n’est que la trace de ses futures ailes qui se développeront le moment venu, après les premières étapes de son évolution. Contrairement à toutes les autres filles qu’elle rejoint sur l’île dénommé « Arpia » (une jolie carte est fournie en début d’ouvrage), Senna ne sait pas qu’elle a pour destin de devenir harpie. Elle ne le découvre qu’à ses 16 ans et cela fait beaucoup jaser ses camarades de classe qui se préparent à ce rite de passage depuis leur naissance.

Par ailleurs, lorsqu’elle arrive sur l’île, Senna est séparée de Ian, ce garçon pour qui elle craque dans le tome 1 et qui n’est autre qu’un incube, une créature qui se nourrit de sang et qui n’est pas supposé fricoter avec des créatures telles que Senna. Ian est donc tenu prisonnier dans un recoin de l’île par la Matriarche, celle qui gouverne Arpia, et cette dernière a de sombres plans en tête pour lui. Elle compte utiliser le jeune homme et on ose imaginer que cela ne sera pas à l’avantage de Senna. La jeune fille parvient tout de même à rejoindre Ian de temps à autre, en volant sur le dos d’une (répugnante) Tourmente mais seulement pendant de très brèves périodes.

A l’école, Senna se fait de nouvelles connaissances et a différents cours qui m’ont un peu fait penser à Poudlard. Elle apprend notamment des sortilèges mais aussi à se débrouiller avec la magie verte des plantes ou bien encore à créer des grigris (un peu vaudou). Les jeunes filles sont toutes en phase d’apprentissage et elles doivent attendre leur baptême avant de pouvoir clairement se faire appeler des harpies. Le moment arrive petit à petit… mais les filles sont loin de savoir la vérité sur cette cérémonie ! Le suspense est à son comble à la fin de cet épisode et nous quittons Senna brusquement sans savoir ce qui lui arrivera.

Comme je vous le disais, ce fut un vrai régal. Cela aide peut-être que les pages sont aérées et que la police de caractère est plutôt grande pour un roman. En tout cas, les pages se tournent très vite et on ne voit pas les 400 pages passer ! Merci à Kennes Editions pour cette réception. Oserai-je vous demander… à quand le tome 3 ? 😀

capture-decran-2016-10-17-a-09-10-40

Capture d’écran 2016-07-24 à 13.20.51


Lecture approuvée par #atouchofbluemarine

et KILI KOBALT, le koala qui lit !

Publicités

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s