Carry on • Rainbow Rowell : OMG, I’m in love

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

carry-on

Titre : Carry On 
Auteur : Rainbow Rowell
Editeur : Macmillan
Parution : 2015
Nombre de pages : 520 pages
Genre : Young-Adult / Fantastique

CHRONIQUE #248

Janvier 2016

Simon Snow déteste cette rentrée. Sa petite amie rompt avec lui ; son professeur préféré l’évite ; et Baz, son insupportable colocataire et ennemi juré, a disparu. Qu’il se trouve à l’école de magie de Watford ne change pas grand-chose. Simon n’a rien, mais vraiment rien de l’Élu. Et pourtant, il faut avancer, car la vie continue…

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

Et oui. Voilà. Moi aussi. Je suis tombée dans le piège. J’ai ouvert Carry On et j’ai eu du mal à le refermer. Le piège des livres de Rainbow Rowell. J’imagine que vous avez déjà connu cela si vous avez déjà lu un autre de ses livres. Personnellement, je suis un peu à bout là car, avec celui-ci, j’ai enfin terminé de lire toute sa bibliographie. Fangirl, A un fil, Attachment, Eleanor and Park, Kindred SpiritsCarry on. Maintenant je vais devoir attendre avant de pouvoir replonger dans un de ses univers. Magie ou pas, il n’y a pas à dire, R.R. est vraiment une déesse dans le monde de l’écriture. A chaque fois, ça me touche, ça m’étonne, ça me vend du rêve. Je l’adore.

Et, il n’y a pas à dire, cette fois-ci ne fut pas une exception. J’ai lu Carry On en anglais car je ne pouvais pas attendre la sortie VF (oui, j’ai ce livre dans ma PAL depuis le mois d’août) et je ne le regrette pas du tout. Le vocabulaire est simple et j’ai été tellement emportée par l’histoire que je ne voyais même plus la langue, j’étais dans l’histoire, aux côtés de Simon et Baz. Si vous avez lu Fangirl, vous savez probablement que Simon et Baz sont à l’origine des héros de la fan-fiction de Cath dans cet autre roman. Et comme Rainbow n’a pas su leur dire au revoir, elle a décidé de leur donner leur propre histoire et elle a bien fait. On attendait tous un roman avec un peu plus de magie, de crazyness j’ai envie de dire, d’explosion et de décadence. Grâce à ce roman, l’auteur bascule du côté fantastique de la force et nous prouve que la romance contemporaine n’est pas la seule corde qu’elle a à son arc. Elle en a bien d’autres qui sont tout aussi prêtes que les autres à être utilisées.

Carry on est donc une aventure « à la Harry Potter » mais beaucoup plus déjantée et obsessionnelle. Car le monde magique, les formules et les cours ne sont pas la priorité de l’auteur. Ce qu’elle veut avant tout faire passer comme message, c’est que Simon est obsédé par l’absence de Baz quand son lit reste vide lors de la rentrée scolaire. Son colocataire imposé : disparu. Il ne l’a jamais aimé et a toujours soupçonné que ce garçon était un vampire mais il n’a jamais voulu sa mort ou même son absence. Où est-il ? Pourquoi personne n’a connaissance de l’endroit où il se trouve s’il n’est pas à l’école. Même ses parents ne savent pas répondre à la question…

Simon Snow est dépité et va passer le plus clair de son temps à chercher dans les recoins de l’école (qui ressemble un peu à Poudlard) afin de trouver une trace qui mènera à son pire ennemi. Car oui, Simon a beau s’inquiéter pour Baz, il n’empêche que celui-ci est son nemesis qui a cherché à le tuer plusieurs fois lors de leur scolarité. Et il a bien failli réussir. Sauf que Simon est CELUI que tout le monde attendait. La garçon de la prophétie. Le plus grand mage de tous les temps. Enfin, c’est ce qu’on dit de lui mais cela ne veut pas dire qu’il maîtrise la magie comme personne. Certes, il est rempli de pouvoir mais il n’a aucune idée de la manière dont il doit s’y prendre pour pouvoir l’utiliser. Bref, Simon est la pire personne qui aurait pu être choisi pour devenir le plus grand mage de tous les temps. Il a de grandes responsabilité pour mettre fin à la guerre. Mais la seule chose à laquelle il pense c’est ce satané vampire.

Les chapitres avancent et nous voici au moment des retrouvailles (sans spoiler mais vous vous doutez bien que si quelqu’un disparaît au début d’un livre, il va forcément apparaître à un moment où à un autre)… Ce moment tant attendu ! Vont-ils s’entretuer ? Vont-ils s’affronter dans une bataille magique dont tout le monde se souviendra.

Non. Mais je ne vous en dis pas plus 🙂

Ce livre est une vrai bombe et j’en ai adoré chaque morceau !!! Je pense me l’acheter en français pour pouvoir m’y replonger en fin d’année ou plus tard peut-être. Mais il est sûr que je relirai un jour ce livre. Je l’ai adoré. Mon premier 5/5 de l’année ❤ … et même depuis un moment. Je ne peux que le recommander aux fans de Rowell, au fan d’Harry Potter (enfin pas tous car clairement, on est loin de JK Rowling mais ça dépend de ce que vous avez l’habitude de lire) et aux fans d’histoires déjantées remplies de magie, d’amitié et de personnages charismatiques dont vous avez envie de tomber amoureux ! ANYWAY… I AM IN LOVE.

PS : Pour ceux qui l’ont lu en français, pourriez-vous me dire comment se nomme « le méchant ». En anglais, il s’agit du Humdrum mais je n’ai aucune idée de la façon dont les traducteurs l’ont traduit ! Merci !

5 cinq koala

Capture d’écran 2016-07-24 à 13.20.51


Lecture approuvée par #atouchofbluemarine

et KILI KOBALT, le koala qui lit !

Publicités

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s