Pour que tu sois mienne • Sara Farizan

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

518oornwzil-_sx195_

Titre : Pour que tu sois mienne
Auteur :  Sara Farizan
Editeur : Milady
Parution : 2017
Nombre de pages : 286 pages
Genre : Contemporain

CHRONIQUE #254

Février 2016

Sahar est amoureuse de sa meilleure amie depuis toujours. Pour combler le fossé social qui les sépare, elle travaille dur dans l’espoir de devenir médecin. Le reste du temps, elle prend soin de son père, qui s’est muré dans le silence depuis qu’il a perdu sa femme. Lorsque Sahar apprend les fiançailles de Nasrin, son rêve s’effondre. La cérémonie aura lieu dans trois semaines. Sauf si elle trouve un moyen d’empêcher ce mariage… Mais dans un pays où l’homosexualité est punie par la peine de mort, si elle veut s’unir à une femme, elle n’a d’autre choix que de devenir un homme. Encore faut-il pour cela qu’elle accepte de se faire « réparer », comme ils disent, et qu’elle entame la métamorphose sans laquelle son union serait jugée contre nature. 

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

Peu après la Perle et la Coquille, voilà que je retrouve cette culture particulière. Celle des femmes voilés, des hommes qui peuvent avoir plusieurs épouses, des mariages arrangés, des enfants-mères… Un monde qui est géographiquement proche du mien mais tellement loin d’un point de vue des us et coutumes. J’aime apprendre le fonctionnement de cultures étrangères [j’ai d’ailleurs suivi quelques cours d’anthropologie lors de mes années d’études] et j’aime que celles-ci me surprennent. Dans « Pour que tu sois mienne », ce n’est pourtant pas la culture qui m’a surprise mais bien l’amour fou que Sahar porte à Nasrin. Depuis qu’elles sont enfants, ces deux filles s’aiment. Elles s’adorent. Elles passent tous leur temps ensemble. Enfin, quand la situation le leur permet. Car évidemment, elles sont parfois obligées de rester chez elle, de faire le ménage, d’obéir à leurs parents. Mais quand elles se voient, c’est le feu d’artifice. Elles se câlinent, se font des baisers…. Et bien qu’elles grandissent, cet amour ne s’épuise pas.

Nasrin qui est plus jolie que Sahar aime que celle-ci lui porte autant d’attention. Elle profite de son amie et adore recevoir des compliments et des regards qui en disent long. Mais cela ne l’empêchera pas d’accepter la demande en mariage d’un garçon. Sahar quant à elle, déifie son amie. Nasrin est la femme qu’elle veut épouser depuis qu’elle a fait sa rencontre. Elle l’a même dit à sa maman une fois. Nasrin est son soleil, sa vie. Elle ne peut imaginer une vie sans elle. Alors quand elle va apprendre que son amour est fiancée, Sahar va commencer à réfléchir à un plan qui lui permettrait de stopper ce mariage imminent. Lors d’une soirée, elle va rencontrer des personnes qui ne sont ce qu’ils semblent être. Des hommes devenus femmes et des femmes devenus hommes. Des transsexuels. Des personnes qui ne se sentaient pas bien dans leur corps et qui ont fait le choix d’avoir recours à la chirurgie pour que leur corps reflète enfin qui ils sont vraiment à l’intérieur. Sahar n’a pas réellement cette envie de devenir un homme. Elle se sent bien comme elle est. Mais l’homosexualité est punie dans son pays. Elle ne pourra jamais marcher main dans la main avec Nasrin. Alors que si elle devient un homme… tous ses problèmes pourraient bien être résolus.

Elle va fréquenter ce groupe de plus en plus et va essayer d’en savoir plus sur les démarches, les procédures, les coûts qu’un tel choix impliqueraient. De son côté, Nasrin reste dans le flou. Elle n’a aucune idée du plan que Sahar essaie de mettre en place. Elle continue de planifier son mariage et secrètement, profite encore de quelques baisers de son amie chérie, Sahar qui l’idolâtre. Serait-ce un simple jeu pour elle ?

Pour que tu sois mienne est un récit particulier. Sa culture, ses personnages, ses péripéties ne ressemblent pas à ce que j’ai l’habitude de lire. Et j’ai adoré ça. Les thèmes de la culture arabe, de l’homosexualité, de la transexualité se mélangent et s’imbriquent. Le danger, l’interdit face à l’amour inconditionnel, l’amour vrai. Un cocktail explosif littéraire où on est parfois mal à l’aise, voyeur, en admiration, en état de choc… Un livre à lire si vous voulez une fois changer de bord, vivre une histoire qui ne ressemble en rien à ce que vous connaissez. Sortez de votre zone de confort, découvrez-le !

4 quatre koala

Capture d’écran 2016-07-24 à 13.20.51


Lecture approuvée par #atouchofbluemarine

et KILI KOBALT, le koala qui lit !

Publicités

2 réflexions sur “Pour que tu sois mienne • Sara Farizan

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s