Delirium 3 • Lauren Olivier

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

003670278

Titre : Delirium 3
Auteur :  Lauren Olivier
Editeur : Black Moon / Hachette
Parution : 2013
Nombre de pages : 416 pages
Genre : Young Adult

CHRONIQUE #258

Février 2016

Après avoir sauvé Julian d’une condamnation à mort, Lena et ses amis regagnent la Nature. Mais celle-ci n’est plus un lieu sûr, des rebellions ont éclaté partout dans le pays et les Régulateurs sont postés à la frontière, à l’affût de toute transgression. Le gouvernement ne peut plus nier l’existence des Invalides et la menace qu’ils représentent. Tandis que Lena mène la Résistance prenant chaque fois plus de risques, sa meilleure amie Hana vit une vie sans amour au bras du jeune maire de Portland… Leurs récits se déroulent en parallèle, leurs voix alternent : quand les deux amies se retrouveront-elles ?

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

Dans la foulée du second tome, je vous fait part aujourd’hui de mon avis sur le troisième et dernier volume de la trilogie Delirium, saga phénomène de Lauren Olivier. Je termine donc cette dystopie où l’amour est interdit, banni, vu comme une maladie. Tout comme dans les tomes précédents, nous alternons ici entre deux points de vue à chaque fois que l’on commence un nouveau chapitre. Nous suivons dons les aventures de Lena, dans la nature avec la Résistance, et de Hana, la fille qu’elle considérait comme sa meilleure amie avant de rencontre Alex et de « souffrir de la deliria ».

Les aventures de Lena continue donc où on l’a quitté dans le tome précédent. Attention SPOILER : Alex n’est pas mort ! Mais il n’est plus ce qu’il était autrefois. Maintenant balafré au visage, il se rend compte que Lena est tombée amoureuse d’un autre garçon, Julian (cfr. tome 2). Cependant, Lena est loin d’avoir oublié Alex et on ressent bien que son cœur se déchire entre les deux hommes. Personnellement, j’ai davantage accroché au personnage d’Alex. Julian est moins courageux, plus gnangnan et « c’est pas un vrai de la forêt ». Il s’est laissé entrainer dans l’histoire un peu contre son gré au début. Toute son histoire résulte de circonstances qui sont indépendantes de sa volonté. Alex est, quant à lui, beaucoup plus audacieux et charismatique. Il n’est pas autant présent que dans le premier tome mais on espère pendant tout le roman que Lena et lui finiront ensemble.

J’ai été passionnée par les passages « Hana » où on retombe dans cette société qui a peur de l’amour et qui fait tout pour que la société reste bien dans les lignes, faisant leur possible pour que la deliria ne se propage pas. On retrouve un peu une facette de la Lena du premier tome dans ces passages où Hana est promise au fils de feu le maire. Elle sera bientôt une des femmes les plus influentes de la ville. Son mariage est sous le feu des projecteurs et il n’est donc pas facile pour elle de vivre sa vie. Elle n’est pas du tout enchantée par ce mariage arrangé et organise régulièrement des petites escapades qu’elle n’est pas supposée faire.  Elle se rend dans des lieux « bannis » et essaye de retrouver la famille de Lena. Elle regrette l’amitié qu’elle partageait avec celle-ci et tente de faire mieux. Au fond, elle pourrait également avoir sa propre histoire… On remarque qu’elle se détache de plus en plus de ses semblables, ceux de la Société qui répugnent la deliria.

Ce tome est un beau finish. Les temps sont durs pour nos amis qui vivent dans la nature et ils doivent faire face à de nombreuses situations difficiles. Les déplacements, les moments de campement où les tâches s’accumulent ne sont pas des plus reposants. Ils luttent pour leur survie et comme partout en temps de guerre, il peut y avoir des victimes. Ils doivent donc être prudent et veiller les uns sur les autres. Bien sûr, cela n’est pas facile pour notre chère Lena qui se retrouve entre les deux garçons qu’elle apprécie et qui eux-mêmes ne s’entendent pas à merveille. Par ailleurs, elle participe à des missions dangereuse qui lui feront (re)découvrir quelqu’un que l’on a croisé dans le second tome. Vous savez de qui je parle si vous avez suivi cette trilogie, n’est-ce pas !?

La fin est assez stressante car les événements s’accélèrent et de nombreux personnages sont en danger. Elle pourrait laisser supposer une suite si l’auteur décidait à écrire une nouvelle trilogie mais nous obtenons quand même une clôture et des réponses, ce qui m’a fort plu. Au final, une trilogie sympathique qui m’a fait passer un très bon moment. Je le recommande aux fans de dystopie et d’héroïnes courageuses !

Ma chronique du tome 1 

Ma chronique du tome 2 

61b+9Hj4dhL logo_11949-2

4 quatre koala

Capture d’écran 2016-07-24 à 13.20.51


Lecture approuvée par #atouchofbluemarine

et KILI KOBALT, le koala qui lit !

Publicités

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s