Everything Everything • Nicola Yoon

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Titre : Everything, everything 
Auteur : Nicola Yoon
Editeur : France Loisirs
Parution : 2017
Nombre de pages : 363 pages
Genre : Young Adult

CHRONIQUE #273

Avril 2017

Ma maladie est aussi rare que célèbre, mais vous la connaissez sans doute sous le nom de « maladie de l’enfant-bulle ». En gros, je suis allergique au monde. Je viens d’avoir dix-huit ans, et je n’ai jamais mis un pied dehors. Un jour, un camion de déménagement arrive. Je regarde par la fenêtre et je le vois. Le fils des nouveaux voisins est grand, mince et habillé tout en noir. Il remarque que je l’observe, et nos yeux se croisent pour la première fois. Dans la vie, on ne peut pas tout prévoir, mais on peut prévoir certaines choses. Par exemple, je vais certainement tomber amoureuse de lui. Et ce sera certainement un désastre.

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

Pour les amateurs de “Nos étoiles contraires” ou du livre de Sharon Draper “Le silence de Mélodie”, ce livre vous plaira plus que probablement. Oui oui oui ! Un livre ado, que se lit d’une seule traite, qui met en scène une adolescente malade… mais qui est aussi plein d’espoir et de courage : le cocktail rêvé pour les amateurs du genre.

Une des premières choses que je dois vous dire sur ce livre c’est qu’il a la particularité d’être très original dans sa mise en page. L’auteur alterne les chapitres ultra brefs (un paragraphe), les conversations chat entre les deux personnages principaux sur les réseaux sociaux, les schémas illustrés et les chapitres « normaux texte ». La lecture est donc très facile puisqu’on ne s’ennuie jamais et que les pages se tournent très vite 🙂

Une autre chose que je dois vous dire : le film sort cette année ! Et oui, encore une adaptation allez-vous dire… mais on n’en a jamais assez de ces superbes films adaptés de romans jeunesse qu’on adore. C’est d’ailleurs cela qui m’a un peu poussé à acheter ce livre maintenant. J’ai entendu beaucoup de bien sur cet ouvrage et comme il va bientôt sortir, je voulais le découvrir avant de voir le film.

Rentrons maintenant dans le vif du sujet. Everything everything fait référence à la maladie de la jeune Madeline. Cette jeune fille de 17 ans, « Maddy », est en réalité un enfant bulle. Depuis qu’elle est toute petite, elle est cloîtrée dans une chambre blanche. Elle ne peut pas sortir dans la rue. Elle ne peut pas faire la causette avec n’importe qui dans sa propre maison. Elle ne va pas à l’école et n’a aucun ami. Elle ne joue qu’à des jeux avec sa Maman et passe du temps en journée avec son infirmière attitrée. Son éducation, elle la fait via des cours en ligne via skype. Sa vie est répétitive et ennuyante. Mais au moins elle est saine et sauve. Sa mère fait tout pour la protéger. Jusqu’au jour où une famille débarque dans la rue. Des nouveaux voisins. Et la tentation de vivre enfin s’impose à Maddy. Elle débute alors une correspondance avec le garçon prénommé Olly… une amitié qui va vite s’accélérer et que Maddy ne voudra plus lâcher. Même si cela signifie qu’elle mette sa propre vie en danger.

Alors le pitch vous a plu ? Personnellement, j’ai adoré ! J’ai commencé quelques pages lundi dernier et mardi j’ai lu les 3/4 en un coup. Impossible de m’arrêter, ce livre se lit vraiment tout seul. La maladie est au coeur de l’histoire mais Madeline n’est pas mourante. Le seul problème c’est qu’elle ne se sent pas vivante non plus. Elle n’a rien connu, rien vécu. Elle ne peut même pas aller toucher l’herbe dans son jardin ou assister à un vrai cours. Elle se rend compte qu’elle ne vivra jamais une vie normale. C’est poignant de se dire que certains enfants ont véritablement cette maladie. Cela ne doit pas être simple pour la famille… J’aime ce genre de livre qui éveille un aspect du monde auquel je n’avais jamais pensé. Que ce soit une maladie, un pays ou peuple qui est en difficulté, une période de l’histoire qui a causé du mal à bon nombres de personnes… j’aime avoir un aperçu de ces versants du monde qu’on oublie parfois. Le plus beaux dans ce livre, c’est le courage de Madeline et la force que déploie sa mère pour la protéger. Cette femme n’est rien sans son enfant. L’amour d’une mère…

Ce livre reste destiné à un public jeune étant donné l’âge des personnages et le style facile de lecture. Tout comme « Nos étoiles contraires », il va vous toucher et vous emmener dans une aventure faite de chocs et de courage mais aussi de rires et de plaisirs. Un rayon de soleil, parfait à lire pendant le printemps !

images

Dans le même style : 

Capture d’écran 2016-07-24 à 13.20.51


Lecture approuvée par #atouchofbluemarine

et KILI KOBALT, le koala qui lit !

Publicités

Une réflexion sur “Everything Everything • Nicola Yoon

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s