La tente rouge • Anita Diamant

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Titre : La tente rouge
Auteur : Anita Diamant
Editeur : Charleston (poche)
Parution : 2016
Nombre de pages :  404 pages
Genre : Historique

CHRONIQUE #304

Juillet 2017

1 500 av. J.-C., aux confins du désert.
Dina, la seule fille de Jacob, un puissant patriarche, vit dans l’ombre de la tente rouge, cet endroit interdit auxnhommes où les femmes de la tribu échangent secrets et rites ancestraux. Ainsi goûte-t-elle, très jeune, aux fruits défendus : une liberté et une indépendance inimaginables au temps de la Bible.
Devenue femme à son tour, Dina succombe aux délices de l’amour et se donne à Shalem, l’homme qu’elle aime, bravant ainsi les interdits de son clan. Cela, les fils de Jacob ne peuvent l’admettre. Par une nuit d’épouvante, le destin de Dina bascule.
Pour survivre, elle est contrainte de se réfugier en Égypte, et d’enfouir dans sa mémoire les secrets de sa jeunesse. Parviendra-t-elle un jour à vivre pleinement ?

Capture d’écran 2016-02-23 à 08.57.03

La tente rouge : un livre de femmes, un livre sur la vie. Ce roman historique est plus qu’une simple histoire. C’est une immersion totale que vous vivez lorsque vous partez à la rencontre de Dina et de sa famille. Cette petit fille née en 1500 BC nous raconte l’histoire de ses mères ainsi que la sienne dans une version complète et détaillée qui ne peut qu’être admirée. Un récit magistral qui vous emmène il y a bien longtemps, au pays de Canaan et en Egypte auprès de femmes qui avaient pour but principal de procréer, maintenant ainsi les clés des futures générations.

Si vous êtes intéressé par l’Histoire de manière générale mais aussi par l’histoire des femmes dans ce contexte historique lointain, je ne peux que vous inviter à découvrir ce premier roman qui a été traduit de par le monde. C’est une pépite littéraire, un récit intense et unique qui me restera en tête bien longtemps. Grâce à ses descriptions détaillées mais aussi au style qui plonge dans une ambiance particulière, vous comprendrez assez vite quel style de vie menaient les femmes d’autrefois. Leur mode de vie, us et coutumes mais aussi pratiques et rites… l’auteur n’oublie rien ! C’est à se demander si elle n’a pas elle-même vécu là-bas, dans une autre vie peut-être…

Dina, l’héroïne, est la fille de quatre mères. Enfin, une mère biologique et trois mères « annexes », toutes les épouses de son père. Quatre femmes qui ont eu de nombreux enfants, des garçons, mais Dina est la fille unique de son père, la petite préférée, celle qui est rapidement entrée dans la tente rouge pour découvrir le secret des femmes. En grandissant, elle a appris à assister à des accouchements et à développer ses connaissances de sages-femmes. Quelle prouesse à cette époque de maitriser autant de savoirs ! La médecine et les techniques sont ancestrales, faites de plantes, de décoctions et de préparations réalisées grâce au bouche-à-oreille. C’est impressionnant.

Mis à part les femmes, qui sont quand même le point central de cette histoire, un des thèmes centraux est celui de la filiation, des générations. Car Dina est la fille de Jacob, un personnage important de l’Ancien Testament. Grâce à l’arbre généalogique fourni en début de roman mais aussi grâce à toutes les explications que nous fourni Dina sur ses frères, on découvre un nouveau sens au mot « famille ». Un sens qui se rapproche davantage de « tribu » où le patriarche aime enfanter des fils, des hommes forts qui pourront l’aider à garder le troupeau et à travailler dur. Un père qui a aussi plusieurs femmes et qui doit payer une dote quand il laisse sa fille partir vivre sa propre aventure…

Le récit est écrit à la première personne ce qui donne une impression de « confidences ». Trois parties séparent également ce livre. Une premier partie sur les mères de Dina, une sur sa propre enfance et enfin, une partie qui se déroule par la suite en Egypte, moment où Dina est alors femme. Une œuvre qui mérite d’être lue et partagée, un petit bijou littéraire que je vous conseille de déguster. Car vous n’en croiserez pas souvent, des récits aussi complets et intenses.

Bonne découverte !

PS : il est disponible en poche donc pas d’excuse !

Capture d’écran 2016-07-24 à 13.20.51


Lecture approuvée par #atouchofbluemarine

et KILI KOBALT, le koala qui lit !

Publicités

3 réflexions sur “La tente rouge • Anita Diamant

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s