★★★☆☆ Nightwork • Vincent Mondiot

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Après Naissance des coeurs de pierre et Coupée en deux, je vous propose de découvrir un nouveau roman paru chez Acte Sud Junior. Un roman brut et fort qui ne vous laissera certainement pas indifférent. Attention, c’est sombre et ça peut être difficile à lire (point de vue du fond) pour des jeunes ados. A recommander pour 16 ans et plus. 

╰☆ Résumé ☆╮

« Abdel et moi, on n’était pas des mauvaises personnes. Je voulais que vous le sachiez. Parce que l’histoire que je vais raconter, la vraie histoire de mon frère et moi, elle, elle va vous faire penser le contraire. Alors, s’il vous plaît, si vous y arrivez, même quand vous nous mépriserez pour tout ce qui s’est passé durant l’hiver de mon année de troisième, n’oubliez pas que quelques années plus tôt, on avait sauvé cet oiseau. » Patrick n’a pas exactement ce qu’on appelle une vie de rêve. Forcé de cohabiter avec une mère borderline, punching-ball favori des brutes du collège, il s’évade des nuits entières de ce quotidien étouffant grâce aux jeux vidéo. Lorsque son grand frère rentre enfin de prison, le destin va leur jouer un sale tour.

✿ Mon avis ✿

Un roman ado qui ferait mieux de figurer dans le rayon adulte… De la noirceur, de la souffrance… Vincent Mondiot fait ici preuve de beaucoup de maturité pour nous présenter un roman « jeunesse » qui n’est définitivement pas pour les petites natures.

Bien que la couverture et le titre n’en disent pas long sur le contenu, l’ambiance noire et sombre est dès le départ présente. On se doute bien qu’on ne va pas parler papillons et arc-en-ciel dans ce roman. Non. Dès le début, l’atmosphère est particulière. Particulièrement dérangeante on pourrait presque dire. Un récit où le héros se fait parfois battre par sa mère. Un roman où le frère du héros est connu pour faire des magouilles un peu louches. Et puis un roman où la vie est dure.

La vie est très difficile pour notre cher Patrick, garçon de 14 ans qui rêve de créer son propre jeu vidéo « Nightwork »… et qui aimerait vraiment bien avoir une mère normale qui le respecte lui et son demi-frère aîné. Un jour, quelque chose d’horrible va arriver. Et Patrick va devoir faire face à cette tragédie. Ce moment où sa vie va basculer.

Heureusement, son frère est là pour l’épauler et ensemble, ils vont surmonter cette épreuve. Mais le chagrin et la fureur sont tels qu’ils ne pourront être gérés de la même manière par ces deux personnages. Patrick va en souffrir. Et lorsqu’on atteint la fin du livre, on se rend compte que l’auteur a vraiment bien maîtrisé son intrigue et le suspens. Car on ne s’en serait pas douté une seule seconde.

Un récit qui se lit vraiment bien mais qui, pour moi personnellement, était un peu trop sombre et désespéré. Je ne le recommanderais pas à des jeunes enfants mais plutôt à des adolescents confirmés à la recherche d’un roman transitionnel entre adolescence et âge adulte. Un récit noir que les hommes apprécieront davantage que les femmes j’ose imaginer. En effet, ce n’était pas facile de rentrer dans la tête de ce jeune garçon de 14 ans…

Mais le concept était vraiment sympa. Bien que j’aurai choisi un look différent pour le livre, le côté choc m’a bien plu et j’ai été surprise sur la fin, ce qui arrive peu ! Merci Actes Sud pour cette découverte vraiment pas comme les autres. 3,5/5

CHRONIQUE #359 – Janvier 2018 

Titre : Nightwork
Auteur : Vincent Mondiot
Editeur : Actes Sud Junior 
Parution : 2017
Nombre de pages : 280
Genre : Ado

Publicités

Une réflexion sur “★★★☆☆ Nightwork • Vincent Mondiot

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s