★★★☆☆ Mer agitée • Christine Desrousseaux

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Nouveau mois, nouvelle sélection. Voici ma première lecture d’avril (Prix des Lecteurs 2018) et j’en ressors assez mitigée. Pas une mauvaise lecture mais je n’ai pas été passionnée par ce récit. 

╰☆ Résumé ☆╮

Sur une plage désertée par les estivants, Jean se plonge dans l’eau glacée. Quel que soit le temps, il part nager, pour oublier son corps trop vieux, oublier son petit-fils Léo, enfermé dans sa chambre et replié sur lui-même depuis son retour d’Afghanistan. Léo qui crie la nuit, Léo qui lui fait peur. À quel moment s’est envolé l’enfant rieur dont il était si proche ? Le jour où sa mère a disparu sans laisser de traces ? Ou lors de l’une de ses missions ?
Un soir, Léo, ivre, agresse une jeune fille. Il s’en tire à condition de présenter ses excuses. Mais quand une adolescente disparaît quelques jours plus tard, Jean va devoir affronter les gens du village qui voient en Léo un suspect idéal et deviennent de plus en plus hostiles. Lui-même commence à douter : et si ce petit-fils tant aimé avait commis l’irréparable ?
 
Sur une presqu’île battue par les vents du Nord, un grand-père essaie de prouver l’innocence de son petit-fils, envers et contre tout. Christine Desrousseaux nous offre un roman prenant et émouvant, rythmé par les saisons et les marées.

✿ Mon avis ✿

Attention drapeau jaune, merci de vous baigner sous la surveillance d’un adulte !

Mer agitée, c’est l’histoire d’un grand-père, un homme d’une soixantaine d’année, qui désire simplement renouer avec son petit-fils récemment revenu vivre chez lui. Car ce dernier n’est plus ce qu’il était. Revenu d’Afghanistan avec de lourds bagages émotionnels, Léo reste jour après jour enfermé dans sa chambre à écouter de la musique à un peu trop fort.

Ce soldat revenu au bercail a dû en voir des horreurs lors de sa tournée outre-mer… La vie n’est plus aussi belle et il semble se battre contre des démons invisibles qui l’empêchent de dormir en toute tranquillité. Jean, notre retraité dont l’histoire est en réalité son journal intime, tente de l’aider mais il semblerait que les ennuis s’accumulent lorsqu’il entend que Léo aurait été violent envers une jeune femme ici, dans son propre village. Jean refuse de laisser son petit-fils se perdre dans la tourmente et tente de l’aider au mieux, même lorsque celui-ci est soudainement accusé d’avoir violé et tué une autre femme portée disparue.

Au rythme des pages du journal de jean et de ses brasses dans la mer froide et agitée, l’auteur nous dévoile un récit dramatique froid et grisant qui se lit par petits morceaux. La lecture chronologique des mots de Jean est entre-coupée de vieux souvenirs… des souvenirs qui pourraient bien expliquer la raison du renfermement de Léo. Et si tout avait commencé bien avant son service militaire… ?

Ce roman reçu dans le cadre du prix des lecteurs ne m’a pas envoûtée mais j’en garde tout de même un bon souvenir. L’intrigue est certes présente et l’atmosphère du thème marin et des frissons liés à la disparition donnent un cachet particulier au récit. Cependant, je n’ai pas été happée comme dans un bon thriller. Le meurtre n’est pas au cœur de l’histoire. Avant tout, c’est l’histoire de Jean, cet homme qui aime aller se baigner, quels que soit le temps et les températures glaciales de la mer. Un livre à lire lorsqu’on est à la côté, pour sûr ! Mais qui ne m’a pas laissé une image forte que je garderai dans mon cœur.

Avis mitigé : 3/5

Capture d_écran 2018-04-02 à 18.26.41

CHRONIQUE #383 – Avril 2018 

Titre : Mer agitée
Auteur :  Christine Desrousseaux
Editeur : Le livre de poche 
Parution : 2018 
Nombre de pages : 258
Genre : Littérature

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s