★★★☆☆ La valse des arbres et du ciel • Jean-Michel Guenassia

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Le second livre de la sélection d’avril pour le Prix des Lecteurs, c’est celui-ci. Après Mer agitée, partez ici à la rencontre de Van Gogh et de ses derniers jours sur Terre. Un récit original qui plaira aux amateurs d’art et d’Histoire ! 

╰☆ Résumé ☆╮

À l’aube de sa mort en 1949, Marguerite Gachet se souvient de ses dix-neuf ans et du moment où sa vie a basculé. Auvers-sur-Oise, juin 1890. Son père, le docteur Gachet, ouvre sa maison à un artiste néerlandais sans le sou, en proie à des crises terrassantes : Vincent Van Gogh. Gachet n’est ni un grand médecin ni un amateur d’art : il collectionne tout ce que lui proposent ses « amis » peintres, en échange de consultations. La rencontre de Marguerite et de Vincent sera fulgurante, passionnée, fatale. Jean-Michel Guenassia trouve des réponses insoupçonnées aux questions soulevées dans la biographie de l’artiste ces dernières années. Une version stupéfiante des ultimes jours de Van Gogh avec la puissance romanesque qu’on connaît à l’auteur depuis  Le Club des incorrigibles optimistes.

✿ Mon avis ✿

Et si Van Gogh ne s’était pas suicidé ? Connaissez-vous l’histoire de ce peintre si renommé que son art se retrouve sujet de goodies et autres objets dérivés ?

Personnellement, je n’ai jamais pris le temps de me pencher sur l’histoire de peintre du XIXème siècle. Ce fut donc un grand plaisir que de me plonger dans le récit de Jean-Michel Guenassia et de découvrir une histoire qui pourrait très bien être authentique. Bon il ne faut pas se leurrer, le récit n’est qu’une possible interprétation des dernières semaines de vie du hollandais. Mais j’y ai vraiment cru ! L’auteur nous propose ici une alternative, celle d’une peintre qui aurait eu une relation avec une jeune fille, deux fois moins âgée que lui. Une jeune fille qui était en admiration devant lui et devant son art. Une fille qu’il n’aurait jamais dû séduire mais qui s’avéra être un sympathique passe-temps l’été 1890.

Ceci est donc l’histoire de Marguerite, une jeune femme bien éduquée d’à peine 18 ans qui, au lieu de se marier au fils pharmacien comme son père l’aimerait, devient raide dingue d’un peintre qui est de passage dans région. A Auvers-sur-Oise précisément. Quelle aubaine pour elle, passionnée de peinture, qui aimerait aussi faire de l’art, une carrière. Seulement, le milieu dans lequel elle grandit n’est pas du tout propice à ce type d’amourette ni de destin de vie. Non, il faut qu’elle se marie à un beau parti et qu’elle soit une belle jeune dame pour que son père soit fière d’elle. Un père qui ne veut en aucun cas qu’elle laisse sa fibre artistique décider de son destin.

Une histoire particulière car traitant d’un personnages historique des plus renommés. C’est surtout ce côté-là que j’ai apprécié dans l’histoire… Le côté « et si c’était vrai » donne du volume à ces deux mois colorés où une femme s’est mis en tête de s’enticher d’un des peintes les plus connus (maintenant) de cette époque.

J’ai beaucoup apprécié le début et la fin du récit. Dans les premières pages, on ne remarque pas que l’histoire va tourner autour de Van Gogh. On apprend à connaitre Marguerite, ses passions, ses ambitions et ses envies de partir pour découvrir l’Amérique. Un portrait très flatteur et féministe pour une femme de cette époque. Et puis soudainement, nous voilà auprès d’une fleur bleue accro à l’idée de l’amour, qui entre dans une course contre la montre. Une course de séduction qui a un peu gaché son image de femme indépendante.

Le milieu du livre était donc un peu plus plat selon moi. Dommage car le concept de revenir sur un pan de la vie d’un artiste me semblait terriblement hors-du-commun ! Heureusement, j’ai bien accroché sur les dernières pages et suis repartie avec un sentiment de découverte qui m’a donné envie d’en savoir plus sur ce peintre dont le nom résonne partout dans le monde.

Je le note 3,5/5 pour le côté original et recherché, rempli de faits et d’anecdotes si authentiques !

 

Capture d_écran 2018-04-02 à 18.26.41

CHRONIQUE #386 – Avril 2018 

Titre : La valse des arbres et du ciel
Auteur :  Jean-Michel Guenassia
Editeur : Le livre de poche 
Parution : 2018 
Nombre de pages : 288
Genre : Littérature

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s