★★★★☆ La vie ne danse qu’un instant • Theresa Révay

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Troisième lecture du mois de mai dans le cadre du Prix Poche, 12ème livre sur les 22 prévus… Ce gros pavé poche reçoit mon vote ce mois-ci ! Une très belle épopée journalistique en période de conflit fasciste, entrecoupée d’une douce et secrète histoire d’amour bien entendu ! 

╰☆ Résumé ☆╮

Rome, 1936. Alice Clifford, correspondante pour le   New York Herald Tribune, assiste au triomphe de Mussolini. Sa liaison avec un diplomate proche du pouvoir fasciste ne l’aveugle pas, et son goût pour la liberté l’empêche de succomber aux sirènes des dictatures.
La guerre menace, les masques vont tomber. Alice découvre les conspirations qui hantent les couloirs du Vatican et les rues de Berlin, tandis que attirance pour un journaliste allemand révèle les fêlures de son passé.
Des palais romains à la corniche d’Alexandrie, des montagnes d’Éthiopie aux plaines de Castille,   l’inoubliable portrait d’une femme intrépide et passionnée.

✿ Mon avis ✿

Il m’aura fallu du temps (600 pages !) et de la concentration pour arriver au bout de ce pavé. Un livre très recherché et fourmillant de détails historiques qui ne m’a pas déplu, au contraire, j’ai fort apprécié. Mais je ne l’aurais jamais acheté moi-même. Je remercie donc le livre de poche pour cette découverte grâce au prix des lecteurs. Ce n’est pas un coup de cœur mais un livre cependant très intéressant sur la seconde guerre mondiale.

Alice est une héroïne comme je les aime. Courageuse, intrépide, fascinée par le danger et l’action, à la recherche constante de la vérité. Elle passe au-dessus de tous les obstacles qui traversent sa route et n’a pas peur de partir seule à l’aventure. Toujours être en mouvement, à l’aventure : voilà son mode de vie !

Son métier de journaliste – ou plutôt de correspondant de guerre – l’amène au milieu du conflit mondial qui prend racine au cœur de l’Europe de l’Ouest. On admire avec fascination (et dégoût) la montée au pouvoir d’Hitler et de Mussolini. On vit à ses côtés quand ses amis juifs commencent à être martyrisés.

Ce roman est profond et détaillé. Les longueurs sont parfois un peu difficiles à surmonter. Heureusement, l’auteur adopte différents points de vue via les personnages secondaires et les villes cibles qui deviennent le plateau de jeu de la belle Alice. Décor dangereux et romantique où elle entretient une romance avec le Duce italien.

Un roman féministe et historique qui nous livre un aperçu méconnu de la montée au pouvoir des grandes figures du Troisième Reich. Un nouveau regard sur le journalisme en temps nazi à travers les yeux d’une femme du monde qui n’hésite pas se mêler au feu et aux âmes en peine pour lever le voile de la vérité en période de guerre. D’Alexandrie à Berlin en passant par Madrid et Rome, découvrez sous un œil nouveau l’Europe malmenée du XXème siècle. Une lecture profonde et puissante. Un pavé à découvrir sans tarder.

CHRONIQUE #399 – Mai 2018 

Titre : La vie ne danse qu’un instant

Auteur : Theresa Révay
Editeur : Le livre de poche
Parution : 2018
Nombre de pages : 608 pages
Genre : Littérature historique

==> Acheter sur Amazon 

Une réflexion sur “★★★★☆ La vie ne danse qu’un instant • Theresa Révay

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s