★★★★☆ Les lettres que je ne vous ai jamais envoyées • Latie Gétigney

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Prix 2018 de la meilleure romance chez DIVA ROMANE, voici le premier roman de Latie Gétigney. Un roman semi épistolaire qui ressemble beaucoup au style de Jane Austen. Les amateurs d’Orgueil et préjugés vont sans aucun doute se régaler !

╰☆ Résumé ☆╮

Londres, janvier 1797
Cher Monsieur Clenneth…
C’est ainsi que commencent les lettres que Miss Amy Rosebury écrit au gentleman entraperçu dans une librairie de Covent Garden par un bel après-midi d’hiver. Des lettres dans lesquelles elle ouvre son coeur d’autant plus librement qu’elle ne les lui enverra jamais et que leurs chemins ont peu de chances de se croiser à nouveau. Du moins, c’est ce qu’elle pense… Mais la gentry anglaise est un bien petit monde.
Entre malentendus, convenances et faux-semblants, un roman d’amour et d’aventure, comme une rencontre entre Orgueil et préjugés et Autant en emporte le vent.

✿ Mon avis ✿

Ma première surprise en lisant Les lettres fut de voir que le récit appartenait assurément plus au catalogue Charleston qu’aux éditions « Diva » qui selon moi, publient davantage de romances contemporaines qu’historiques.

Mis à part ceci, ce premier roman écrit par Latie Gétigney est sans aucun doute un roman dans la veine de Jane Austen ! Les amateurs d’Orgueil & Préjugés se régaleront avec ce nouveau couple « maudit » que forme Miss Amy Rosebury et le beau et inatteignable Monsieur Clenneth. Nous sommes à Londres en 1797 et comme il en est de coutume dans les histoires de la romancière la plus connue du monde, les jeunes filles cherchent un bon parti pour quitter le nid familial. Le jour où la jeune Amy aperçoit Monsieur Clenneth, elle en est si retournée qu’elle se met à lui écrire des lettres (d’amour bien évidemment) qu’elle ne lui enverra jamais. Ce n’est qu’un moyen cathartique pour elle de se libérer de ce poids… Celui qui l’attire incontestablement vers lui. Mais les deux ne pourront jamais être ensemble. Car ce beau parti s’est juré de ne jamais se marier ! Et puis, comment une simple jeune femme comme Amy pourrait se permettre de tomber amoureuse d’un homme comme lui.

Cependant, Monsieur Clenneth ne restera pas qu’une silhouette au loin très longtemps. Amy et lui vont être amenés à se retrouver dans la même pièce et à discuter… La jeune femme ne va d’ailleurs pas sembler si « bête » aux yeux de Monsieur Clenneth puisqu’elle y connaît un rayon en politique économique et en Histoire. Amy adorant lire Rousseau, Hobbes et Aristote, elle va être vue comme une femme érudite ce qui plaira beaucoup à l’homme qui fait battre son cœur.

Une belle romance qui vous rappellera sans aucun doute le couple mythique Benneth / Darcy. On remarque à plusieurs reprises que l’auteur a un passé universitaire ou du moins de nombreuses connaissances en politique. Elle fait intervenir moult références pour parler du Contrat Social et autres notions qui me rappelle mes années d’études… Peut-être un peu trop pour un roman si court… mais cela n’est que mon point de vue. Les passages de ce genre n’étaient pas spécialement nécessaires pour montrer qu’Amy n’était pas une ignare et qu’elle avait de la valeur aux yeux de Monsieur Clenneth. Ceci n’est qu’un détail bien sûr car l’histoire a beaucoup de potentiel.

Des sous-intrigues viennent étoffer le récit principal et donner un peu de piment à l’aventure de ce couple de personnages qui ne peut décemment pas être heureux comme le lecteur en rêve. On espère pendant des pages et des pages que les malentendus soient éclaircis. On rêve d’aller leur dire ce que l’autre pense… Les émotions sont au rendez-vous et on termine le roman le sourire aux lèvres.

Malgré le petit côté « universitaire » de certains passages, cette romance est une très belle réussite et j’ai adoré la lire. Une bonne manière de découvrir le style Jane Austen pour ceux qui ne l’auraient jamais lue. Cela vous donnera assurément envie de replonger dans le film (ou la série éponyme citée plus haut) avec Keira Knightley. On diffère totalement du premier roman qui avait gagné l’année dernière (Cali Keys) mais on se réjouit de découvrir des nouveaux auteurs aussi doués !

Plus d’infos sur AMAZON

CHRONIQUE #422 – Juillet 2018 

  • Titre : Les lettre que je ne vous ai jamais envoyées
  • Auteur : Latie Gétigney
  • Editeur : Diva Romance  
  • Parution : 2018
  • Nombre de pages : 240 pages
  • Genre : Historique 

2 réflexions sur “★★★★☆ Les lettres que je ne vous ai jamais envoyées • Latie Gétigney

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s