★★★☆☆ Archer’s voice • Mia Sheridan

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Reçu pour mon anniversaire, j’ai découvert la plume de Mia Sheridan ainsi que le couple Archer/Bree qui donne envie de partir dans un petit village américain pour trouver l’amour, le vrai !

╰☆ Résumé ☆╮

Bree Prescott a choisi la petite ville de Pelion pour trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Après avoir vécu un épisode traumatisant dans sa ville natale, plier bagage avec sa chienne, et ce jusqu’à nouvel ordre, lui paraissait le meilleur moyen de prendre un nouveau départ. A peine installée dans sa maison près du lac, elle croise Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme qui a perdu la voix. Certaines histoires doivent tomber dans l’oubli, et d’autres sortir du silence. Ensemble, trouveront-ils la clé de la liberté ?

✿ Mon avis ✿

« Une belle romance un peu cochonne ». Voilà comment j’ai envie de décrire ce roman. Quant à la note que j’aimerais lui donner, j’ai longuement hésité entre le 3 et 4. Un 3,5 serait plus juste. Beaucoup de choses m’ont plus mais j’ai, pour une fois, plusieurs remarques sur un bouquin. Tout d’abord, je ne sais pas si c’est la traduction qui fait cela mais j’ai trouvé certaines expressions et mots assez vulgaires, presqu’indignes que pour figurer dans un roman.

Maintenant, je ne sais pas si, en version original, ce détail m’aurait ennuyé aussi ou pas… Mais quand je vois le verbe « bicher », j’ai du mal à ne pas imaginer une gamine de 16 ans se prendre pour la reine du monde. Et puis, comme je vous l’explique, c’est une romance assez osée. Il y a plusieurs scènes coquines où les deux personnages découvrent le corps de l’autre… donc avis aux prudes, si vous avez peur des mots « queue » ou de fille « toute humide », ce livre n’est peut-être pas pour vous.

Ce n’est pas du 50 shades non plus car la romance est très jolie et le couple que Bree et Archer forment est adorable. Leur amour est tendre. Seul le langage utilisé m’a parfois un peu titillé. Et je ne sais pas vous mais il faut que les auteurs arrêtent d’utiliser l’expression « petit bouton rose » à la place du mot correct correspondant au centre du plaisir féminin.

Enfin bref, vous le voyez, j’ai quelques commentaires sur le texte de ce récit. Maintenant, en ce qui concerne l’histoire de Mia Sheridan, j’ai passé un excellent moment. Les personnages sont très attachants, bien développés et on les imagine là devant nous. Le fait qu’ils ne parlent pas mais utilisent le langage des signes est une particularité qui m’a beaucoup touché. Ce ne sont pas des personnes parfaites mais plutôt des protagonistes sensibles, brisés, qui cherchent à se reconstruire et qui s’entraident pour recoller les morceaux de leur vie respective.

Le décor du village, de la petite maison de Bree, juste à côté du lac me semblait idyllique. L’ambiance dans laquelle nous plonge ce livre est aussi douce qu’un bon chocolat chaud. On a envie de rester dans le fauteuil, au coin du feu pour terminer de lire cette histoire d’amour. J’ai passé un bon moment et suis contente d’avoir lu cette romance.

Toutefois, je ne suis pas certaine de continuer à lire des romans New Adult de ce type, encore moins en version traduite… Je pense que j’ai besoin de livres avec plus d’enjeux et d’originalité. Je garde toujours de côté un Colleen Hoover lorsque je suis en « manque d’histoire d’amour » mais en grandissant (ou dois-je dire vieillissant maintenant..?), je remarque que j’ai plus envie de me tourner vers des romans adultes, que ce soit littérature ou feel-good… J’ai besoin d’un peu plus de contenu qu’une simple séries de baisers et de disputes où l’on se rabiboche sous la couette.

En résumé : une belle romance avec des personnages touchants et un décor que l’on n’a pas envie de quitter mais un texte mal traduit et des expressions vulgaires qui auraient pu être mieux rédigées. Je recommande à ceux qui le peuvent d’éviter la version traduite et de tenter leur chance avec l’originale.

Plus d’infos sur Amazon, c’est par ici. 

CHRONIQUE #451 – Octobre 2018 

Titre : Archer’s voice

Auteur : Mia Sheridan
Editeur : J’ai lu  
Parution : aout 2017 (en poche)
Nombre de pages : 480 pages
Genre : New Adult / Romance 

Publicités

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s