★★★★☆ L’enfant des Maures • Frédérick D’Onaglia

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

A la découverte d’une histoire passionnante se déroulant dans un petit village provençal. Entre rencontres, famille et drame de plus de 30 ans, il est temps de résoudre l’enquête des Maures. Je remercie chaleureusement les éditions Charleston pour ce poche qui m’a fait passé un excellent moment !

╰☆ Résumé ☆╮

Pour s’occuper de son père malade et assurer la survie de l’entreprise familiale de marrons glacés, Maurine revient vivre auprès de sa soeur dans son village natal de Collobrières. Là, sur les terres de son enfance, la jeune médecin se replonge bientôt dans le drame qui défraya la chronique trente ans plus tôt : un couple mort brûlé vif dans une maison voisine. Mais sa curiosité provoque de violentes réactions au village et bientôt, les passions se déchaînent…

✿ Mon avis ✿

Il est grand temps que je vous parle de ce roman lu en novembre. Je l’avais adoré, non seulement car on retrouve la touche Charleston que j’adore mais aussi car la plume de l’auteur est dynamique et envoûtante. Il m’a été difficile de lâcher ce bouquin une fois commencé. L’intrigue a du rythme, les personnages sont touchants et le mystère s’épaissit au fur et à mesure des pages pour aboutir sur une révélation que l’on n’avait pas vu venir ! Pour ma part, j’ai été scotchée par le retournement de situation.

L’histoire de Maurine qui retourne dans son village natal dans les montagnes se lit un peu comme un cold case. Une étrangère médecin qui débarque dans un lieu paisible où les habitants ont leurs habitudes, cela cause du grabuge. Maurine cherche à trouver sa place sans empiéter sur celle de sa famille et plus particulièrement sur le business que gère sa soeur dans l’usine de marrons glacés, entreprise renommée de la région. Vu que Maurine est médecin, on voit que l’auteur a cherché à créer des scènes où des personnages se blessent ou tombent malade afin que son héroïne arrive en sauveuse ; mais l’un dans l’autre ce n’est pas si dérangeant. J’adore le côté « grey’s anatomy » de l’histoire qui est loin du grand hôpital mais plutôt ressemblant au médecin de campagne.

L’entreprise familiale prend également un bon morceau de l’intrigue puisqu’on en apprend un peu sur le fonctionnement de l’usine, sur les problèmes financiers de la soeur de Maurine et sur le processus de création des petites confiseries. De quoi satisfaire les amateurs de business management. Mais cette partie n’est pas celle qui m’a le plus plu. Non, ce qui m’a plongé dans ce roman, c’est davantage la romance entre Maurine et ce spécialiste des bois, père de famille et homme adorable. Certains penseront que c’était mièvre et prévisible mais j’adore les histoires qui finissent bien et ce duo m’a charmé. Familial, mignon tout plein, de quoi réchauffer vos petits coeurs d’escargots.

Et puis enfin, le cold case… et bien oui, il faut bien qu’il y a une histoire quand même ! Celle-ci était très bien écrite. Des petits indices par-ci, par-là, des lettres anonymes, quelques suspects… de quoi vous faire mijoter et vous donner envie de recoller tous les morceaux pour enfin voir l’image finale. Un beau finish pour terminer en beauté et vous avez là un roman du terroir avec la température, le décor et les odeurs de bois et lavande qui vont vous offrir une bonne dose de vitamine C par procuration (ou au moins le sourire!).

Un poche Charleston plutôt court, à recommander à ceux qui veulent rajouter des livres à leur compteur 2018 ou pour les amateurs de romans style « téléfilm », histoire de changer de canal 🙂 Merci Charleston pour cette agréable découverte!

Plus d’infos sur Amazon, c’est par ici. 

CHRONIQUE #463 – Novembre 2018 

Titre : L’enfant des Maures

Auteur : Frédérick D’Onaglia
Editeur : Charleston
Parution : septembre 2018
Nombre de pages : 288 pages
Genre : Contemporain 

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s