Einstein, le sexe et moi • Olivier Liron

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Voici un livre qui est soudain apparu dans ma PAL en janvier… J’ai lu pas mal de bon avis sur la toile, dont notamment un post de Clarisse Sabard, auteur Charleston que j’apprécie beaucoup. Du coup, je lui ai donné sa chance. Une très belle découverte !

╰☆ Résumé ☆╮

Je suis autiste Asperger. Ce n’est pas une maladie, je vous rassure. C’est une différence. Je vais vous raconter une histoire. Cette histoire est la mienne. J’ai joué au jeu télévisé Questions pour un champion et cela a été très important pour moi. 

Nous voici donc en 2012 sur le plateau de France 3 avec notre candidat préféré. Olivier Liron lui-même est fort occupé à gagner ; tout autant à nous expliquer ce qui lui est arrivé. En réunissant ici les ingrédients de la confession et ceux du thriller, il manifeste une nouvelle fois avec l’humour qui est sa marque de fabrique, sa très subtile connaissance des émotions humaines.

✿ Mon avis ✿

Dans ce premier roman, Olivier Liron, autiste Asperger, nous raconte comment il a été sélectionné pour participer à Question pour un Champion (QPUC) avec Julien Lepers. Un aventure étonnante et brillamment contée qui nous invite à entrer dans les coulisses de ce jeu télévisé que nous avons déjà tous au moins regardé une fois dans notre vie.

J’avais beaucoup entendu parler de ce roman sur les réseaux et l’idée me plaisait beaucoup. Je me suis donc laissée séduire par le récit cru et honnête, une sorte de récit de vie unique en son genre qui ne m’a pas laissée indifférente. Ce livre se lit avec  amusement et plaisir, les pages se tournant toute seule tant on a pas vraiment l’impression de « lire » en tant que tel mais plutôt d’écouter ce participant nous raconter son aventure télévisée.

Olivier Liron est quelqu’un de surprenant. Dès la première page – surtout la première – nous entrons dans sa tête et découvrons tout ce à quoi il pense (ou ne pense pas) et comment sa vie semble différente de celle de Monsieur Tout le Monde… Son humour et sa dérision sont surprenants ! Il m’a fait sourire, il m’a fait réfléchir… Son côté terre à terre et son humour viennent contrebalancer la violence et les moqueries dont il a été victime lors de sa jeunesse. Mais surtout, c’est sa connaissance encyclopédique qui m’a mis un coup de poing dans le ventre ! Lorsqu’il se met à lister les types d’oiseaux, je sens au fond de moi qu’il n’a pas fait un copié / collé de wikipédia mais qu’il a véritablement établi la liste de mémoire.

Cela n’a pas dû être facile d’être lui… cela ne doit toujours pas être le cas mais WOW quelle connaissance ! Tout ne monde ne peut pas se vanter de pouvoir mémoriser autant d’informations factuelles ! Et puis, toute l’aventure QPUC prend son sens quand on voit la flexibilité de sa mémoire à retenir tout et n’importe quoi. Toutefois, cette expérience n’a pas dû être simple pour lui… le stress, le passage sur le plateau TV, la journée éreintante de tournage. Presque à la hauteur de Koh-Lanta mais pour le cerveau cette fois !

Au fur et à mesure, on en apprend plus sur sa vie à lui. Sans tabou ni détour, il nous raconte différentes étapes de ses premières années (ayant moins de 30 ans, il n’est vraiment pas vieux!) de vie, ses relations, ses envies, ses peurs, ses rêves… des scènes discrètement entrecoupées de réminiscence du tournage, moment qui reste la ligne rouge de ce roman.

La tension est constante, l’humour omniprésent mais au-dessus de tout cela, c’est la fraicheur et l’authenticité de ses mots qui restent en mémoire une fois la ligne d’arrivée franchie. Une très belle découverte et un premier roman qui marque le coup. Olivier Liron n’en restera surement pas à cet unique écrit. Je sens que sa carrière d’auteur va décoller !

Plus d’infos sur Amazon, c’est par ici. 

  • CHRONIQUE #469 – Janvier 2019 
  • Titre : Einstein, le sexe et moi
  • Auteur : Olivier Liron
    Editeur : Alma
    Parution : 2018
    Nombre de pages : 200
    Genre : Littérature

2 réflexions sur “Einstein, le sexe et moi • Olivier Liron

  1. Pingback: « Einstein, le sexe et moi » d’Olivier Liron (Alma, 2018) – Les miscellanées d'Usva

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s