J’ai dû rêver trop fort • Michel Bussi

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

La nouveauté dont je vous ai déjà tant parlé. Oui, c’est le nouveau Bussi ! J’avais lu le premier tiers avant de me rendre à la séance de dédicace et je l’ai terminé en triple vitesse après avoir plongé dans la seconde et envoutante partie de ce roman. Parfait pour l’été ! 

╰☆ Résumé ☆╮

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.

Les plus belles histoires d’amour ne meurent jamais.
Elles continuent de vivre dans nos souvenirs et les coïncidences cruelles que notre esprit invente.
Mais quand, pour Nathy, ces coïncidences deviennent trop nombreuses, doit-elle croire qu’il n’y a pas de hasard, seulement des rendez-vous ?
Qui s’évertue à lui faire revivre cette parenthèse passionnelle qui a failli balayer sa vie ?
Quand passé et présent se répètent au point de défier toute explication rationnelle, Nathy doit-elle admettre qu’on peut remonter le temps ?

En quatre escales, Montréal, San Diego, Barcelone et Jakarta, dans un jeu de miroirs entre 1999 et 2019, J’ai dû rêver trop fort déploie une partition virtuose, mêlant passion et suspense, au plus près des cœurs qui battent trop fort.

✿ Mon avis ✿

Si on peut qualifier la plupart des Bussi de roman à suspense voir de thriller, j’aurais tendance à dire que cette dernière publication fait un peu exception à la règle. Oui, la tension et le mystère sont présents mais ce livre est avant tout une histoire d’amour. Une histoire de destins croisés. De passé inavouable qui resurgit soudain sans crier gare.

Ce livre, c’est l’histoire de Nathalie, une hôtesse de l’air bien dans sa peau et dans sa vie. Heureuse en famille, une vraie voyageuse. Quand soudain, la voilà repartie sur la même route que 20 ans plus tôt. Même feuille de vol, mêmes compagnons de voyage. Canada. Los Angeles. Jakarta. Une chasse aux coïncidences qui va bouleverser son quotidien et lui redonner des émotions enfouies si loin que sa vie d’épouse et de maman est à deux doigts de partie en éclats.

Michel Bussi fait très fort dans ce roman. Il se met à la place d’une femme de 50 ans et lui fait revivre une histoire d’amour trépidante. Page après page, on ne peut s’empêcher de tomber sous le charme de Nathalie et de son roméo de musicien. Tout est magnifiquement accordé pour donner au lecteur des émotions à n’en plus finir. Digne d’un scénario hollywoodien, ce récit présente tous les ingrédients qui font des Bussi des « Best-sellers » : course poursuite, mystères, élément impossible que l’on cherche à expliquer sans vraiment y parvenir, dangers, chassé-croisé de destins et de coïncidences… et du voyage ! Michel Bussi laisse rarement ses lecteurs dans le même port. Alors avec une hôtesse de l’air pour héroïne, on peut imaginer que le monde s’ouvre à nous.

La première partie se déroulant à Montréal était assez posée mais bien vite, l’intrigue se développe et, tout comme Nathy, nous voilà aussi déboussolé qu’elle. Comment cela peut-il être possible ? Est-ce que quelqu’un de son entourage tire les ficelles depuis le début ? On a envie de savoir ! Son histoire d’amour, comment elle s’est terminée et surtout l’explication de ce complot qui joue avec son quotidien… Tant d’éléments inexplicables qui ne peuvent être de simples coïncidences. C’est impossible !

Heureusement, comme l’a dit Michel Bussi lors de son passage à Bruxelles le mois dernier, il promet toujours une explication au lecteur avant la dernière ligne de son livre. Et j’avoue ne pas l’avoir vu venir ! On reconnait là la patte d’un maitre du suspense.

Quant à la chanson d’Ylian, petit bonus de ce nouveau roman, je n’ai qu’un mot à dire : chair-de-poule ! Bravo l’auteur pour ce coup de maitre !

4,5/5

CHRONIQUE #487 – Avril 2019 

  • Titre : J’ai du rêver trop fort
  • Auteur : Michel Bussi
    Editeur : Presses de la Cité
    Parution : février 2019
    Nombre de pages : 480 pages
    Genre : Littérature

2 réflexions sur “J’ai dû rêver trop fort • Michel Bussi

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s