La Muse des Cauchemars • Laini Taylor

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Après Le Faiseur de rêves, premier tome onirique et merveilleux, voici la suite et fin de cette fabuleuse duologie. Un second tome qui surpasse le premier et qui nous emmène dans les tréfonds de cet univers incroyable. Soyez prêt à en apprendre plus sur Désolation, ses origines et sur les rejetons des dieux !

╰☆ Résumé ☆╮

Le rêve comme seul rempart contre la violence du mondeIl est un monde où hommes et femmes naissent avec un don précieux, dont seuls les plus puissants gagnent le droit de se servir en temps utile, mais toujours au nom de l’Empire. À respectivement seize et dix-sept ans, Nova et Kora rêvent du jour tant attendu où des envoyés à la peau bleue viendront enfin les enlever. Alors, seulement, elles pourront accomplir leur véritable destin.

Très loin de là, à travers l’espace et le temps, dans la mythique Cité oubliée – qu’après tant d’années, Lazlo Lestrange peut désormais contempler de ses yeux –, retentit une explosion qui fait basculer son monde et celui de Sarai. Leur avenir ne tient désormais plus qu’à un fil, celui que manipule par la seule force de son esprit une enfant cruelle et meurtrie. À la fois plus puissant et plus vulnérable que jamais, le jeune homme va devoir choisir : sauver celle qu’il aime ou bien tous les habitants de la ville interdite jusqu’au dernier.

Sans compter qu’un danger plus grave encore menace… Car l’oiseau blanc qui surveille la citadelle depuis toujours veille, et il est grand temps pour lui de passer enfin à l’action. Dieux, monstres, fantômes, mondes étranges et guerre totale, La Muse des cauchemars clôt avec maestria une série aussi poétique que haletante. Qu’on se le tienne pour dit : l’univers de Laini Taylor n’a pas fini de hanter nos rêves…

✿ Mon avis ✿

*Possible SPOILERS si vous n’avez pas lu le tome I*

Le premier tome était une parfaite introduction dans le monde onirique de Laini Taylor. Ce second tome, par contre, a largement dépassé mes attentes pour faire de cette duologie Young-Adult, un nouveau MUST READ. Je termine à l’instant l’épilogue de cette aventure et ne peut attendre plus longtemps pour vous en parler. Le faiseur de rêves et la muse des cauchemars sont deux livres merveilleux, magnifiquement construits et plus époustouflants que jamais. Si vous aimez la magie, les « pouvoirs spéciaux » ou plutôt « don » comme ils se dénomment dans cet univers, ainsi que le concept de dieux… vous allez vous régaler.

Cette duologie est simplement unique. Je vous en parlais d’ailleurs dans ma chronique du tome 1 en mentionnant que je trouvais ce récit surprenant et complet. Et bien j’étais loin du compte ! Loin d’être un « bête » second tome, La muse des cauchemars contient toutes les réponses que l’on aurait pu se poser au cours de la lecture du Faiseur de rêves. On comprend enfin l’étendu du pouvoir de ce métal si sacré que seul quelques personnes au monde peuvent façonner : le Mésarthium. On découvre quelques informations sur les Séraphins, ces êtres similaires à des Titans qui ont plus ou moins façonné l’univers. Et puis les dieux et leurs rejetons… ce mystère qui plane sur les événements antérieurs à la naissance du jeune Lazlo… ainsi que sur les regrettables faits du Tueur-de-dieux, Eril-Fane. L’auteur nous dévoile tout !!!

J’ai véritablement été bluffée par cette plume et par le déroulement de ces péripéties. Rien n’est laissé au hasard. Dès le premier chapitre qui est d’ailleurs une grande surprise, on embarque dans une autre dimension. En route pour une destination inconnue, auprès de Kora et Nova, deux soeurs que l’auteure introduit « comme par magie » dans l’histoire (je ne vous en dit pas plus!).

La structure de ce récit est remarquable et grâce aux flash-backs datant de quelques années en arrière, on comprend enfin le pourquoi du comment de l’origine des dieux et de la malédiction qui s’est abattue sur la ville de Désolation. Les personnages secondaires prennent quant à eux de plus en plus de place. Et tant mieux ! Le Faiseur de rêves était fort concentré sur la romance Lazlo / Sarai mais ici, ce côté-là de leur vie passe plutôt au second plan au bénéfice de réponses à nos questions. Quel bonheur !

C’est clair, ce livre n’a pas fini de me hanter. J’y penserai encore longtemps et je vous les recommande chaudement. Sérieusement, je ne me répèterai pas assez : ce volume II est digne d’un délicieux 5/5 ! Laini Taylor, tu m’as envoutée !

Grand merci à Lumen pour avoir publié cette duologie. J’espère qu’on peut en attendre plus de cette auteure chez vous dans les années à venir. Les lecteurs – moi certainement – seront au rendez-vous, je vous l’assure !

CHRONIQUE #489 – Avril 2019 

  • Titre : La muse des cauchemars
  • Auteur : Laini Taylor
    Editeur : Lumen
    Parution : 4 avril 2019
    Nombre de pages : 628 pages
    Genre : Young-Adult

Mon avis sur le tome I

Capture d’écran 2019-04-07 à 20.50.57

 

2 réflexions sur “La Muse des Cauchemars • Laini Taylor

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s