Les voleurs d’histoires • James Riley

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Un grand merci à Babelio pour avoir organisé une masse critique Jeunesse et Jeune Adulte ! La sélection était dingue et j’ai eu l’occasion de recevoir cette nouveauté édité chez PKJ. 

╰☆ Résumé ☆╮

Qui n’a jamais rêvé d’entrer dans son livre préféré ?
Quand Finn découvre que son amie Andie peut littéralement plonger à l’intérieur des livres, son rêve de rencontrer ses héros préférés devient réalité. Andie l’autorise à l’accompagner dans ses explorations, à la condition de ne jamais interférer dans les histoires. Mais Finn a un tout autre plan en tête, qui pourrait bien mettre en péril le monde fictif et le monde réel…

✿ Mon avis ✿

Qui n’aime pas découvrir un bon PKJ de temps à autre ? Je ne refuse jamais une telle offre ! J’étais donc ravie de recevoir cette nouveauté grâce à la masse critique babelio Jeunesse et YA du mois dernier. Les voleurs d’histoires parle en plus d’un concept qui est génial : le pouvoir de plonger dans un livre.

Qui n’a jamais rêvé d’entrer dans son livre préféré ?

L’idée est juste géniale. Pourtant, je suis complètement passée à côté de cette histoire. Et oui, cela arrive parfois. Je l’ai lu jusqu’au bout mais pendant presque l’entièreté de l’histoire, je me suis demandée comment l’auteur avait réussi à partir dans un tel délire. C’était vraiment too much…

Le pitch du récit est le suivant : Finn, un garçon d’une douzaine d’année dont la maman travaille dans une bibliothèque (yeaaah!) découvre qu’Andie, une fille de son école, parvient à disparaitre en allant DANS le livre qu’elle lit. D’ailleurs, elle lui propose même de garder le chocolat de Willy Wonka qui ne perd jamais sa saveur… La petite coquine ayant été passé quelques moments dans ce roman de Roal Dahl que nous connaissons tous.

Vous vous en doutez, Finn se retrouve à un moment également au coeur d’une histoire… et pas n’importe laquelle, son roman favori ! Et c’est là que toute l’histoire part en sucette. Car le roman que Finn adore est, soyons clairs, un genre de parodie d’Harry Potter mais qui ne ressemble à pas grand chose. Le héros de cette histoire en 7 volumes (le 7ème n’étant pas encore sorti) s’appelle Kiel-Pied-De-Gnome (aller comprendre pourquoi un nom si farfelu) et vie dans un univers où il y a à la fois de la magie et des robots… Un mix de magie et de science où il y a un grand méchant (un peu à la Voldemort, n’est-ce pas)… A l’inverse des règles d’Andie (ne JAMAIS interagir avec les personnages des romans) Finn se retrouve à jouer le rôle de son héros favori pendant qu’Andie est perdue ailleurs avec le véritable Kiel.

Anyway… tout ça pour vous dire qu’il y a beaucoup d’action dans ce bouquin, un peu trop même… Mais je n’ai pas réussi du tout à rentrer dans l’histoire ni à m’attacher aux personnages. Contrairement à Fandom, un autre roman dans le même style que j’ai lu récemment, l’auteur n’a pas cherché à développer une histoire qui avait du sens dans laquelle ses héros plongeaient. On dirait que James Riley a voulu rentre hommage d’une certaine manière à Harry Potter mais sans faire de plagiat ce qui a donc transformé son livre en grand n’importe quoi parodique. Trop de choses qui n’ont rien à voir les unes avec les autres : on a des mages, des robots, on traverse la galaxie et on clone des gens tout en essayant de retrouver une septième clé secrète et sauver les héros… C’est trooop!

Non, l’histoire parfaite ne se créera pas en mélangeant tous les ingrédients littéraire possible et inimaginable. Il faut savoir faire des choix pour que ce soit cohérent et j’ai vraiment l’impression que ce livre est parti dans toutes les directions pour espérer plaire à tous les types de lecteurs en même temps. Une déception pour m’a part… dommage car l’idée de base était vraiment sympa. J’ai vu qu’un tome 2 était prévu pour novembre mais cela ne sera certainement pas pour moi.

Vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ?

CHRONIQUE #505 – Juin 2019 

  • Titre: Les voleurs d’histoire
  • Auteur : James Riley
    Editeur : PKJ
    Parution : mai 2019
    Nombre de pages : 336 pages
    Genre : Jeunesse / Y-A

Une réflexion sur “Les voleurs d’histoires • James Riley

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s