The Fork, the Witch and the Worm • Christopher Paolini

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Le grand retour de Christopher Paolini ! Ce nom vous dit quelque chose mais vous ne savez plus où vous l’avez entendu ? Si je vous dit « ERAGON », cela vous parle-t-il ? Oui, c’est bien lui ! L’auteur du cycle de l’Héritage. Une saga que j’ai lu dans mon adolescence et qui m’a fait passer des heures dans le monde magique d’Alagaësia. Bonne nouvelle pour les fans : ce recueil de 3 nouvelles sortira en VF le 18 septembre prochain !  

╰☆ Résumé ☆╮

It’s been a year since Eragon departed Alagaësia in search of the perfect home to train a new generation of Dragon Riders. Now he is struggling with an endless sea of tasks: constructing a vast dragonhold, wrangling with suppliers, guarding dragon eggs and dealing with belligerent Urgals and haughty elves. Then a vision from the Eldunarí, unexpected visitors and an exciting Urgal legend offer a much-needed distraction and a new perspective. This volume features three original stories set in Alagaësia, interspersed with scenes from Eragon’s own unfolding adventure. Included is an excerpt from the memoir of the unforgettable witch and fortune-teller Angela the herbalist, penned by Angela Paolini, the inspiration for the character, herself! Relish the incomparable imagination of Christopher Paolini in this thrilling new collection of stories based in the world of the Inheritance Cycle.

✿ Mon avis ✿

Quand j’ai vu que la version VF arrivait en librairie ce mois de septembre 2019, je me suis dit qu’il était vraiment temps de que m’attaque à la version VO que j’avais dans ma PAL depuis des mois. J’ai donc sauté sur l’occasion et ait replongé avec plaisir dans l’univers magique de Paolini pour retrouver mes amis de longues dates : Eragon & Saphira. Petite mise en garde pour ceux qui n’ont jamais lu Eragon, ce livre se déroule APRES la cycle de l’Heritage (livre I à IV) donc je vous invite à ne pas commencer par cette nouveauté mais bien de prendre connaissance de ce monde magique via le tome 1 d’Eragon.

Maintenant pour ceux qui ont suivi les histoires du jeune dragonnier, voici mes impressions sur ce set de nouvelles, à savoir les histoires de La fourchette, la Sorcière et le Dragon (en anglais – le Ver – pour la traduction littérale).

J’ai adoré :

  • Revenir dans ce monde rempli de dragons, de magie & de créatures fantastiques
  • Retrouver tous ces mots que je n’avais plus lu depuis plus d’une décennie : Brisingr, Eldunarí, Ebrithil… et beaucoup d’autres (rassurez-vous, un glossaire est disponible en fin d’ouvrage)
  • Qu’Eragon et Saphira soient présents (bien que brièvement) dans l’histoire
  • Découvrir qu’une nouvelle génération de dragonniers est occupée à voir le jour et que la vie ne s’est pas arrêter après le tome IV.
  • La 3ème des légendes. Celle du Worm (dragon) ! L’héroïne est badass et sage, courageuse comme pas deux ! Et il y a même une petite leçon de vie à la fin.

J’ai trouvé dommage :

  • Que ces trois nouvelles ne fassent au total que 300 pages – et le texte est bien aéré! – (les 30 dernières de l’ouvrage sont en réalité le premier chapitre d’Eragon Tome 1). J’aurai vraiment aimé partir plus longtemps aux côtés de ces personnages qui m’avaient tant manqué !
  • Que les nouvelles soient un peu trop disparates dans le sens où elles n’ont pas vraiment de lien entre elles. J’aurai préféré en lire une longue ou alors des épisodes qui se suivent sur le même sujet.
  • Qu’Eragon et Saphira soient finalement que très peu présents. Je voulais tant les retrouver… mais l’auteur nous présente ici d’autres personnages. L’une d’ailleurs que vous connaissez bien : Angela la sorcière !

Ce fut un chouette moment que de retrouver l’univers de Paolini mais un moment un peu frustrant également de part le contenu des nouvelles qui ne se concentre pas sur nos héros.

Plusieurs questions me sont venues à l’esprit en lisant ce livre et elles n’étaient pas toutes liées à l’auteur mais bien au monde de l’édition en général. Est-ce ici une nouvelle publication qui ne sert qu’à relancer la saga originelle dans les mains d’une génération plus jeune qui n’a pas encore lu l’histoire ? Est-ce que l’auteur compte en écrire d’autres… simplement pour se faire un peu d’argent ou car il désire véritablement renouer avec son univers à succès ? Il est tout de même noté « volume 1 » sur la couverture de ce nouveau livre… alors que penser ? Va-t-il y en avoir d’autres dans la foulée ? Est-ce qu’un nouveau cycle va être publié ? Tellement de questions après la lecture de cette petite mise-en-bouche !

Si l’univers d’Eragon vous manque, lancez-vous ! Mais je ne dirais pas que ces nouvelles vont soigner la plaie béante de votre coeur qui vous rend probablement encore triste depuis que vous avez tourner la dernière page du tome IV il y maintenant 5 ans ! Il va nous en falloir plus que cela pour être rassasié, Monsieur Paolini ! Ce livre n’est donc pas indispensable mais pour ceux qui sont en manque, cela peut faire office de fix temporaire…. le temps que Paolini nous revienne un bon gros pavé comme il en a la spécialité !

CHRONIQUE #518 – Septembre 2019 

  • Titre: The Fork, the Witch and the Worm
  • Auteur : Christopher Paolini
    Editeur : Penguin Books
    Parution : 2018
    Nombre de pages : 320 pages
    Genre : Fantasy 

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s