Welcome to the world, baby girl !

Hello les koalas ! Comment allez-vous ? Mon dernier article remonte à un bail mais j’ai une bonne explication… Comme vous le savez peut-être mon année 2020 est également l’année où j’ai pu découvrir les joies de la grossesse… et maintenant celle de la maternité. Oui, j’ai accouché ! Mon trésor d’amour est née le 7 octobre dernier et elle est magnifique (je dis ça en toute objectivité bien entendu). Notre bébé Koala s’appelle Alexia et nous sommes ravis de l’avoir accueilli au sein de notre famille.

Qui dit bébé dit aussi manque de sommeil et de temps à accorder à autre chose que cette mignonne créature. Heureusement, son papa était – et est – toujours avec nous et nous commençons doucement à trouver nos marques, notre rythme. Et puis, vu les mesures de Covid en vigueur en Belgique, on ne fait pas grand chose d’autre que rester à la maison à 3. On profite pleinement de ce temps « parenthèse » où notre activité principale n’est t’autre que regarder ce bébé faire des petites mimiques et dormir paisiblement.

Côté bouquins… et bien je trouve que je ne m’en sors pas si mal vu la situation. Alexia est un bébé très calme (yeahhh) – pour l’instant du moins – et j’arrive quand même à glisser quelques minutes de lecture pendant/entre les tétées. Grâce à ma liseuse et mon GSM, j’arrive à poursuivre ma lecture même si évidemment, je lis moins intensément qu’avant son arrivée.

Par contre, je n’ai plus trop le courage/l’envie de passer des heures sur le blog à écrire mes chroniques. Cela pompe pas mal d’énergie (et de concentration), ce que je n’ai pas vraiment en ce moment. Donc je préfère vous faire ce petit coucou « rapide » juste pour mentionner les livres qui m’ont accompagné ces dernières semaines, sans en faire des articles individuels complets.


A l’affiche de mon mois d’octobre, je vous présente donc…

The Hazel Wood, un roman que j’ai lu en anglais (version owlcrate) et qui ne m’a plu qu’à moitié. Peut-être que ce n’était pas le ‘bon’ moment pour moi de le lire ou peut-être est-ce simplement l’histoire qui ne m’a pas parlé. J’étais hyper emballée par la première moitié quand l’héroïne vadrouille avec Finch, le personnage principal masculin du roman. Puis lorsqu’on arrive dans la partie « Wood », j’ai un peu décroché et n’ai continuer à lire que pour terminer l’histoire (car je déteste abandonner une lecture) mais j’ai eu du mal à visualiser l’action et à prendre du plaisir. Une lecture en demi-teinte qui fut d’ailleurs ma lecture charnière entre ma vie « enceinte » et ma vie de maman.

J’ai ensuite enchainé sur le dernier roman de Marie Vareille qu’elle m’a gentiment fait parvenir. Marie est devenue une de mes auteures favorites et j’attends avec impatience chacune de ses publications. Son nouveau titre Le syndrome du Spaghetti ne fait pas exception. Ce fut un pur coup de coeur. Tellement riche et profond ! Aussi beau et addictif que de regarder mon bébé dormir, ce livre vous fera passer par un bel arc-en-ciel d’émotions. Le roman traite de sujets difficiles, d’une maladie méconnue et nous apprend par le biais d’une ado de 16 ans à surmonter les épreuves de la vie. A se relever. Et à recentrer nos vies sur ce qui compte vraiment. Un best-seller sans hésitation et un livre que je recommande chaudement à tous les amateurs de plume magique, ce genre d’écrits qui restent graver dans les mémoires pendant longtemps.

Après cette lecture ado, j’ai découvert la plume de Camille Laurens avec Fille, un roman littérature publié chez Gallimard que j’ai reçu de ma maman à l’occasion de la naissance d’Alexia. Cette histoire m’a particulièrement touchée. Les thèmes abordés sont ceux de la féminité, du statut de femme, des préjugés et a priori qui vont avec cette étiquette mais aussi de la vie tout simplement, de naitre fille, être fille et de grandir femme. L’auteure nous parle sans tabou de sexe, d’inceste, de misogynie et de paternalisme. C’est dur et cru mais c’est vrai. Le mauvais que l’on accepte navigue en parallèle du miracle d’être femme. De la naissance à l’âge adulte où fille devient femme puis mère, ce récit retrace la place de la femme depuis les années 60 jusqu’à nos jours. Les lectrices à fleur de peau pourraient être choquées par certaines scènes mais il n’empêche que ce que l’auteur raconte est criant d’authenticité. Une lecture tranchante et une ode à la féminité. J’ai beaucoup aimé découvrir ce texte à ce moment-ci de ma vie et je le recommande aux femmes aussi bien qu’aux mamans.

Enfin, je suis maintenant occupée à découvrir le roman qui fait fureur dans le rayon ado des librairies ces dernières semaines, Sorcery of Thorns de Margaret Rogerson. Il était dans ma PAL depuis sa publication en anglais puisqu’owlcrate l’avait ajouté à une de ses boxes. Toutefois, vu qu’il est sorti en VF et que lire en anglais demande plus de concentration, j’ai décidé d’acheter la version ePub pour pouvoir en profiter sur ma KOBO et mon téléphone. Il m’a fallu un peu de temps pour entrer dans l’histoire mais je suis désormais bien conquise par l’intrigue. L’héroïne est par contre un peu « plate » selon moi. J’ai du mal à la visualiser. Mais j’aime beaucoup l’ambiance, les décors et les personnages secondaires ainsi que l’univers donc j’ai hâte de poursuivre ma lecture pour connaitre la suite. Il semble que les avis des lecteurs francophones soient vraiment positifs donc j’imagine que mon engouement va encore progresser 🙂

Il faut dire aussi que je ne lis que quelques chapitres par jour donc je n’ai pas cette frénésie de lecture habituelle où j’enchaine 150-200 pages en une fois. Il faut que je m’habitue à mon nouveau rythme de lecture avec la petite… ou il faut que j’apprenne à ne pas avoir envie de commencer 10 autres trucs dans la maison dès que je me pose 5 minutes pour lire :p

Niveau lecture, mon récit se termine ici. Je prévois de bientôt vous parler des nouveautés qui ont rejoint ma PAL et surtout des livres que j’ai précommandé 🙂 Ils arriveront en novembre et j’ai tellement hâte ! Idéalement, il faudrait que je continue le #Pumpkinautumnchallenge mais je sens déjà que certains livres vont être très difficiles à laisser de côté. Je vous en parle d’ici peu 🙂 

Sur ce, bonne fin de journée et bon weekend à tous !

9 réflexions sur “Welcome to the world, baby girl !

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s