Mademoiselle Papillon • Alia Cardyn

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Mon dernier coup de coeur de 2020. A lire d’urgence !  

╰☆ Résumé ☆╮

Gabrielle, 30 ans, infirmière, s’occupe de grands prématurés dans un service de néonatologie intensive. L’univers de la jeune femme s’est réduit aux quelques mètres carrés de sa salle, la salle 79, où elle glisse lentement dans l’indifférence, lorsqu’elle découvre l’histoire de Mademoiselle Papillon.
En 1920, dans une France ravagée par la Première Guerre mondiale, cette infirmière de la Croix-Rouge est envoyée au dispensaire de Vraignes-en-Vermandois. Alors qu’elle tente de mener à bien sa mission, la vision des enfants qui succombent dans la rue l’obsède. Une ambition se forme et prend bientôt toute la place : elle doit bâtir une maison pour les protéger.
Lorsqu’elle franchit le seuil de la sublime abbaye de Valloires, Mademoiselle Papillon est convaincue d’approcher son rêve.

Ce roman mêle le destin de deux infirmières et met en lumière une femme exceptionnelle : Thérèse Papillon, qui a sauvé des milliers d’enfants et a été reconnue Juste parmi les Nations. Après avoir mené une véritable enquête – en néonatologie mais aussi auprès de ceux qui ont connu Thérèse Papillon –, Alia Cardyn livre un hommage sensible et lumineux aux femmes qui ont l’audace d’incarner le changement.

✿ Mon avis ✿

Alia Cardyn fait définitivement partie des auteurs à surveiller. Belge qui plus est, c’est d’autant plus une fierté pour moi de voir sa carrière littéraire prendre un peu plus son envol à chaque fois qu’elle sort un nouveau roman. L’ayant déjà rencontrée, je peux vous assurer que c’est une personne merveilleuse, au grand coeur et qui n’écrit que lorsque le thème de son récit l’émeut. Sensations garanties lorsque vous dévorez ses ouvrages. Ce roman-ci ne fait pas exception. Mon seul regret : que ma lecture se soit terminée trop vite. Si le livre avait compté quelques (dizaines de) chapitres en plus, cela ne m’aurait pas déplu du tout ! 

Avec Mademoiselle Papillon, Alia nous invite à découvrir le quotidien d’une infirmière spécialisée en néonatalogie. Un département où il faut avoir le coeur bien accroché et les mains sûres. Piquer dans une veine de bébé pour lui administrer les premiers soins et faire en sorte qu’il survive est quelque chose d’extrêmement difficile et stressant. Alors lorsque Gabrielle n’arrive pas à faire le nécessaire pour le petit Louis, elle s’en veut. Terriblement. De plus en plus, ses journées passées au travail lui paraissent comme des corvées. Le moral au plus bas, elle a perdu cette étincelle qui lui donnait envie d’être là pour toutes les mamans et les bébés souffrants. Arrivera-t-elle à retrouver le goût de sauver des vies sans avoir les entrailles qui se tordent chaque fois qu’elle franchit la porte de l’hôpital ? 

Pour se changer les idées mais aussi car Gabrielle est toujours béta-lectrice pour sa maman auteure, celle-ci lui confie son nouveau manuscrit histoire de recevoir son avis. Un texte qui ne ressemble pas aux autres qu’elle a écrit précédemment. Il s’agit bien évidemment du destin de Mademoiselle Papillon, une femme qui a vécu durant le XXième siècle. Une dame exceptionnelle qui n’avait d’autre envie que d’aider les enfants dans le besoin durant l’entre-deux guerres. Le portrait de cette femme est diablement bien écrit même s’il s’agit d’une fiction dans la majeure partie. Car oui, Mademoiselle Papillon a vraiment existé. Alia le raconte en détail à la fin de son texte, nous indiquant ce qui est véridique dans son récit ainsi que les interviews et recherches qu’elle a mené pour écrire ce roman. 

Une histoire incroyable qui est partie de presque rien : cette femme. Elle voulait trouver un endroit pour mettre des enfants trainant dans la rue au chaud. Les aider à grandir au cours de cette période où tout manquait : de la nourriture, de l’eau, un endroit sec, de l’amour… Sa conviction, son dévouement, sa volonté ont fait d’elle une sainte. Enfin à mes yeux du moins, cette femme mérite le titre. Alia Cardyn nous invite à découvrir la vie de cette figure trop peu connue. Et c’est beau. 

Impossible de vous dire lequel des deux portraits, celui de Gabrielle durant le présent ou celui de Mademoiselle Papillon dans le passé, m’a le plus ému. Que ce soit les personnages en eux-mêmes, leurs émotions ou leurs actions, les deux ont fait chavirer mon coeur. J’adore lire des histoires qui se concentrent sur les bébés (conseil livresque : Et que ne durent que les moments doux de V. Grimaldi) et le sauvetage d’enfants. Celui-ci est une pure réussite. La plume d’Alia Cardyn est juste et authentique. On sent qu’elle a vécu ces deux histoires à 100%. Elle dépeint des protagonistes plus vrais que nature, allant jusqu’à nous donner envie de les rencontrer. Le décor dans lequel nous naviguons (deux fois) est sensible mais on ne se cache pas lors de la lecture. On apprivoise ces destins et on apprécie chaque ligne. 

Sans aucun doute l’une de mes plus belles lectures de 2020. Un coup de coeur que je vous recommande chaudement. Les autres romans d’Alia étaient tous aussi bons. J’ai maintenant hâte de découvrir son prochain. J’espère qu’il ne tardera pas trop 🙂 

⭐⭐⭐⭐

❤️ COUP DE COEUR ❤️


DU MÊME AUTEUR


CHRONIQUE #610 – Janvier 2021

  • Titre: Mademoiselle Papillon
  • Auteur : Alia Cardyn
  • Editeur : Robert Laffont
  • Parution : 2020
  • Nombre de pages : 272
  • Genre : Littérature

2 réflexions sur “Mademoiselle Papillon • Alia Cardyn

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s