1

★★★★☆ Où passe l’aiguille • Véronique Mougin (31 janvier 2018)

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Un énorme merci à Véronique Mougin et aux éditions Flammarion pour m’avoir envoyé ce livre dédicacé qui plus est. Ce fut une merveilleuse lecture que je recommande à tous les amateurs de récit de vie et particulièrement de récit portant sur la déportation et la haute couture. 

Lire la suite

Publicités
2

[La parenthèse BD du samedi après-midi] – L’enfant cachée

La parenthèse BD

du samedi après-midi

#3

Grâce à mon stage aux éditions du Lombard, j’ai désormais un petit stock de BD qui rempli mes étagères. Je n’ai pas encore eu l’occasion de toutes les lire donc je profite des samedis après-midi pour les découvrir. Aujourd’hui, celle que j’ai choisi c’est : L’enfant cachée. 


L’enfant cachée

enfant-cachee-l

Titre : L’enfant cachée

Scénario : Loïc Dauvillier

Dessin : Marc Lizano

Couleurs : Greg Salsedo

Editeur : Le Lombard

Sortie : 2012

Nbr de pages : 76 pages

Infos complémentaires sur bedetheque.com


Note : Capture d’écran 2014-05-22 à 07.48.21

pcc


Résumé (site du Lombard)

A la demande de sa petite fille, Dounia va lui raconter son parcours de vie allant de 1940 à la fin de la deuxième guerre mondiale. L’histoire de Dounia commence avant le port de l’étoile. Elle raconte comment ses parents lui ont expliqué l’obligation de porter l’étoile. Un petit mensonge pour la protéger mais qui sera vite éventé par la petite Dounia. A travers son parcours, elle explique la montée de l’humiliation et l’évolution des mentalités de ses camarades de classe et des enseignants. Cela aboutira à l’abandon de l’école. Après cela, la situation va s’aggraver. Une nuit, la milice vient les arrêter. Le père de Dounia a le temps de cacher sa fille dans le double fond d’une armoire. Ensuite, la petite fille devra fuir constamment. A travers des mots simples, la grand-mère tente d’expliquer à sa petite fille une page d’histoire qui est aussi un peu la sienne…


Mon avis

Un vrai coup de ❤ ! Je n’avais pas lu le résumé avant de l’ouvrir mais une fois les deux premières planches lues, j’ai réalisé de quoi il était question…et je n’ai pas pu arrêter ma lecture. Un récit qui présente les atrocités de la seconde guerre mondiale avec une douceur incomparable. Une petite fille qui découvre sa grand-mère en train de se remémorer son passé et qui décide d’en savoir plus. 

Un dessin simple qui nous embarque 75 ans en arrière, à une époque qu’on voudrait tous voir disparaitre de notre Histoire. Deux petits points pour les yeux, des cases « grands formats » et des têtes au volume un peu exagéré mais qui n’enlèvent rien au poids de l’histoire. Combo gagnant ! 

En partenariat avec l’AJPN (Anonymes, Justes et Persécutés durant la période Nazie dans les communes de France), les auteurs nous embarquent sur les pas de Simone alias Dounia, une petite fille juive qui a du rester cachée dans une armoire lorsque ses parents ont été embarqués pour les camps. Grâce à l’aide de certains voisins et de la résistance qui tente de retrouver ses parents, une chaine de solidarité se créé autour de cette « enfant cachée » qui ne comprend pas pourquoi tout le monde la rejette quand elle porte son « étoile de shérif« . 

Un récit bouleversant et véridique qui vous prendra aux tripes et à la gorge. Une petite larme n’est pas exclue… 

Je le recommande aux enfants,

aux ados, aux adultes …

à tout le monde ! 


photo-2