8

Coup de coeur pour « Reine de Cendres » • Erika Johanssen

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

Titre : Reine de Cendres (La reine du Tearling)
Auteur : Erika Johansen
Editeur : Le livre de poche
Parution : 2017
Nombre de pages : 605
Genre : Fantasy

CHRONIQUE #356

Décembre 2017

Après la mort de sa mère la Reine Elyssa, Kelsea Raleigh a grandi en exil, loin des intrigues du Donjon royal où son oncle a pris le pouvoir. Le jour de ses dix-neuf ans, une garde l’escorte de son repaire à la capitale, où elle doit reconquérir la place qui lui revient de droit. Kelsea ne s’est jamais sentie aussi peu capable de gouverner. Pourtant, les atrocités qu’elle découvre vont la pousser à commettre un acte d’une incroyable audace, qui jette tout le pays dans la tourmente. Long périple semé d’embûches, plein de bruit et de fureur, de trahisons et de combats… Pour Kelsea, l’épreuve ne fait que commencer. 

Lire la suite

0

L’Ecole de la nuit • Deborah Harkness

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

lecole-de-la-nuit

Titre : L’Ecole de la nuit
Auteur : Deborah Harkness
Editeur : Le livre de poche
Parution : 2013 (poche)
Nombre de pages : 933 pages
Genre : Fantastique

CHRONIQUE #237

Novembre 2016

Diana Bishop, jeune historienne héritière d’une puissante lignée de sorcières, et le vampire Matthew Clairmont ont brisé le pacte qui leur interdisait de s’aimer. Quand Diana a découvert l’Ashmole 782, un manuscrit alchimique, à la bibliothèque d’Oxford, elle a déclenché un conflit millénaire. La paix fragile entre les vampires, les sorcières, les démons et les humains est désormais menacée. Déterminés à percer le mystère du manuscrit perdu, et tentant d’échapper à leurs ennemis, Diana et Matthew ont fui à Londres… en 1590. Un monde d’espions et de subterfuges, qui les plonge dans les arcanes du passé de Matthew et les confronte aux pouvoirs de Diana. Et à l’inquiétante École de la nuit.

Lire la suite

2

Le livre perdu des sortilèges • Deborah Harkness

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

9782253164258-t

Titre : Le livre perdu des sortilèges 
Auteur : Deborah Harkness
Editeur : Le livre de poche
Parution : 2012
Nombre de pages : 840 pages
Genre : Fantastique

CHRONIQUE #235

Novembre 2016

Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clairmont. Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au coeur de la tourmente. Deborah Harkness est professeur à l’université de Californie du Sud. Best-seller international, Le Livre perdu des sortilèges est en cours d’adaptation cinématographique. Premier roman de l’auteur, il mêle avec brio passion et sensualité, réalisme et fantastique, quête ésotérique et suspense.

Lire la suite

4

[Book Jar Challenge] – Tirage #6 – Mai 2015

jar3photo1

Le book jar challenge, ça vous dit quelque chose ? Et bien c’est très simple. On choisit entre 10 et 15 livres, on écrit les titres sur des petits papiers et on place le tout dans un « jar » : un bocal, un bol, une boite… Bref, un récipient comme un autre, que vous pouvez bien évidemment décorer selon vos envies.

Lire la suite

2

[Book Jar Challenge] – Tirage #4 – Février 2015

jar3photo1

Le book jar challenge, ça vous dit quelque chose ? Et bien c’est très simple. On choisit entre 10 et 15 livres, on écrit les titres sur des petits papiers et on place le tout dans un « jar » : un bocal, un bol, une boite… Bref, un récipient comme un autre, que vous pouvez bien évidemment décorer selon vos envies.

Lire la suite

5

[TTT] – Top Ten Tuesday #25 – P.A.L d’HIVER

Capture d’écran 2014-05-13 à 13.40.06

Comme toutes les semaines, je vous renvoie sur le site du Broke and the Bookish pour découvrir le thème du jour . Aujourd’hui, on prend un peu d’avance pour l’hiver car le mois de décembre est vraiment trop chargé avec les bilans et autres fêtes de fin d’année. Le top de cette semaine est donc …. 

Top Ten books on my winter TBR*

*TBR = TO BE READ 

TOP DIX DES LIVRES SUR

MA PILE-à-LIRE POUR L’HIVER 

  • 1. L’élue de Kiera Cass (challenge Trilogies-séries-sagas)
  • 2. A la poursuite des Slans de Van Vogt
  • 3. H.P. and the Goblet of Fire de JK. Rowling (Challenge 1 an pour tout relire)
  • 4. La face cachée de Margo de John Green
  • 5. Ne lâche pas ma main de Michel Bussi
  • 6. Une dernière danse de Victoria Hislop
  • 7. Le passeur de Lois Lowry
  • 8. Le remède mortel de James Dashner (challenge Trilogies-séries-sagas)
  • 9. Half-Bad de Sally Green
  • 10. Au delà des étoiles de Beth Devis

l_alue10 l-epreuve,-tome-3---the-death-cure-420323-250-400

IMG_6977 9782290309636 FullSizeRender-2

FullSizeRender FullSizeRender-3

1 510C-zn12NL._SY344_BO1,204,203,200_ 9782266244381

Voilà mon TTT de cette semaine 🙂


 Pour être au courant de l’actualité du blog

www.facebook.com/justamadgirlandherbooks 

Facebook-Like-Button

Et vous, quel serait votre top ? 


A la prochaine pour le Top Ten Tuesday #26 !
8

Divergente (tome 3) – Veronica Roth

Chronique #13

Juin 2014

1540-1

Titre : Divergente – Tome 3
Auteur : Veronica ROTH
Editeur : Nathan
Parution : 2014
Nombre de pages : 464 pages
GenreYoung Adult

Disponible sur Amazon


Ma note  : Capture d’écran 2014-05-22 à 07.48.16
Lu en Lecture Commune avec
PRETTYROSEMARY

Son article est disponible ici 😉


Mon avis

—————– SPOILER ALERT —————–

PouRquoi pOurquoi
pourquOI !!!!?????
Comment as-tu osé Veronica ???
Non mais pourquoiiiiiiiii ?????!!!!!
#whywhywhy #OMG #icantbelieveit
#hartbroken #trilogyending

 

Bon, après ce petit coup de gueule impromptu (désolé, j’écris à chaud!), passons aux choses sérieuses. 

On est loin du tome 1 et de la découverte du monde dystopique de Veronica Roth. Le jour du Choix, la découverte de sa nouvelle faction, les challenges et les épreuves qu’a du subir Tris… Non, tout cela est loin derrière ! Après un tome 2 qui m’avait un peu moins plu, bien que toujours fort agréable, ce troisième et dernier tome de la « trilogie tendance 2014 » s’est terminé en feu d’artifice.

Il m’a fallu un certain temps pour me remettre de cette fin totalement inattendue et frustrante mais au final, majestueuse, remplie d’amour et d’espoir. Une fin avec un message, une fin pas comme les autres, une fin qui pourrait en choquer certains mais qui conclu fort bien cette série.

Car Divergente, c’est l’histoire d’une héroïne. L’histoire d’une fille qui arrive à combattre ses peurs et ses doutes. Une fille qui, bien qu’aimée et confortable chez elle, n’hésite pas à regarder au fond d’elle pour trouver qui elle est vraiment. Elle cherche, trouve et fais marche avant. En choisissant les Audacieux, Tris a osé choisir le chemin qui lui conviendrait le mieux, elle a fait ce choix 100% en accord avec elle-même.

Je ne reviendrais pas sur les superbes événements qui se passent dans le premier tome (qui fut d’ailleurs un véritable coup de coeur pour moi – le film aussi, soi-disant passant) et le second, mais ça ne fait aucun doute : Tris est une fille qui a du cran !

Au fil de ce troisième tome, on découvre des secrets enfuits depuis longtemps, des secrets qui concernent toute la ville et la vie de Tris, Tobias, Tori, Caleb et tous les autres personnages qu’on a tous adoré suivre pendant 3 tomes. Le début de l’histoire est donc bien mouvementé et on va de révélation en révélation. Par la suite, on se retrouve, comme dans le second tome, à suivre des complots, des histoires de famille, de la politique, de l’amitié… et de l’amour.

Tris &Tobias, un couple atypique qui va merveilleusement bien ensemble (même s’il y a eu quelques accrochages en chemin). L’histoire de deux personnes au caractère fort qui tentent de faire un bout de chemin ensemble même si parfois, ça veut dire ne pas être d’accord.

Je ne vais pas développer l’intrigue car les fans la connaissent déjà et les autres… je ne veux pas trop vous spoiler ^^ . Mais, au final, ce que je retiendrais de ce livre, c’est que c’est une histoire de sacrifice.

– Elle m’a tout appris sur ce qu’est un véritable sacrifice. Qu’il doit être fait par amour, non par aversion irrationnelle pour les gènes des autres. Qu’il doit être fait par nécessité, pas avant d’avoir épuisé toutes les autres possibilités. Qu’il doit être fait pour ceux qui ont besoin de notre force parce qu’ils n’en ont pas assez.

(p. 415)

Une fin brutale que j’ai eu du mal à accepter
mais qui, je le sais,
clôture superbement bien cette histoire. 

 

Vu que c’est un grand format de plus de 400 pages, Divergente 3 est considéré comme un pavé 🙂

Donc +1 pour mon challenge « Un pavé par mois »

challenge-un-pavc3a9-par-mois


❤ NEXT THERE WILL BE ❤

18126198

divergent-symbole-audacieux


I just can’t stop reading… 
10

L’Elite – Kiera Cass (tome 2)

Chronique #6

Mai 2014

l-elite

Titre : L’Elite

Auteur : Kiera CASS

Année de parution : 2013

Nombre de pages : 308 pages

Genre :  Dystopie Young Adults

Disponible sur Amazon


Ma note  : 15,5/20


Résumé

La Sélection de 35 candidates s’est réduite comme peau de chagrin, et désormais l’Élite restante n’est plus composée que de 6 prétendantes. L’enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu’elles sont les mieux à même de monter sur le trône d’Illéa, cette petite monarchie régie par un strict système de castes et déchirée par deux factions de rebelles qui veulent la faire tomber.
Pour America Singer, la donne est encore plus compliquée : ses sentiments pour Maxon viennent se heurter à son amour d’enfance pour Aspen, garde royal qui hante les couloirs du palais, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales… Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête de la décision qui changera à jamais sa vie…


Mon avis

[SPOILERS]

Avec La Sélection, on découvre le personnage d’America Singer dans son environnement naturel et on est témoin de son ascension soudaine au palais. L’Elite commence, elle, là où on s’était arrêté dans le tome précédent. America fait partie des six candidates restantes dans la course à la couronne. 

Suite. Après le premier tome qui fut pour moi un vrai coup de coeur, j’étais vraiment très impatiente de replonger dans le monde « royal » de Kiera Cass. Impatiente oui, mais aussi réticente. Tout comme j’ai trouvé le second tome de Divergente moins bien (cela reste relatif car j’ai évidemment adoré le livre!) que le premier, j’ai eu peur que l‘Elite soit un cas similaire. Et pour causes…

Rien de neuf, mais… Bien que ma lecture fut très agréable, j’ai été un peu déçue par le début qui était très « répépète » avec ce qui se passe déjà dans le premier tome : les filles passent leur temps dans le boudoir à se plaindre qu’elles ne passent pas assez de temps avec Maxon, la rivalité entre certaines candidates est un peu nunuche (mais bon, les filles ont 16-17 ans dans l’histoire donc c’est normal me diriez-vous), America ne sait toujours pas se décider entre son amour pour Aspen et Maxon… Bref, rien de neuf.

Enfin de l’action ! Néanmoins, mon point de vue sur la situation à vite changé. En effet, le rythme s’accélère et de nouveaux faits et événements viennent bousculer ces petites routines. Enfin de l’action ! Une scène violente en place publique, le retour des renégats, des petits « devoirs » pour les candidates (il faut bien la GAGNER sa future couronne!) et encore quelques surprises que je ne dévoilerai pas… J’ai adoré ! Les candidates restantes jouent donc un rôle plus important. Elles sont moins « décoratives » que dans le premier tome et cela rend l’histoire encore plus intéressante.

Questions. Mais ce n’est pas la fin ! Le second tome d’une trilogie est souvent celui qui se termine en laissant le lecteur avec plus de questions qu’il n’en avait avant de commencer sa lecture. Cela se vérifie encore ici ! Pourquoi Céleste-la-peste fait-elle toujours partie de la Sélection ? Que veulent les renégats ? America va-t-elle être sacrée princesse ? Ce deuxième opus nous laisse avec bon nombre d’interrogations. Mais par chance, le troisième tome de la série sort…. DEMAIN (le 15 mai 2014) !!! Les réponses ne sont (je l’espère) pas loin !

A toutes les filles (et les garçons aussi bien sûr) qui sont fan du genre dystopique, n’hésitez plus à commencer ou à continuer à lire les aventures palpitantes que nous fait partager Kiera Cass ❤


PS : je tiens à partager cette petite news que j’ai apprise pendant ma lecture. Apparemment, la Sélection était prévue d’être adaptée en série ! Le casting était déjà fait et la bande-annonce est également sortie. Malheureusement, la CW ne pouvait pas avoir deux séries du même genre en même temps et c’est finalement la série Reign (que je regarde et que j’adore, soit dit en passant) qui fut diffusée. Je râle donc de ne pas pouvoir voir la Sélection sur écran ! 


La trilogie Sélection

CVT_La-selection_7968l-elite51Hc0SAMyvL._


I just can’t stop reading… 
6

La Sélection – Kiera Cass (tome 1)

Chronique #2

Avril 2014

CVT_La-selection_7968

 

Titre : La Sélection

Auteur : Kiera CASS

Année de parution : 2012

Nombre de pages : 344 pages

Genre :  Dystopie Young Adults

Disponible sur Amazon


Ma note  : 17/20


 

Résumé

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…


Mon avis

Un vrai coup de coeur ! 

photo 2

Genre. Mélange de The Bachelor et concours de Miss, ce premier tome fut une (excellente) surprise à laquelle je ne m’attendais pas. Dans le genre dystopie à la Hunger Games (avec non pas des districts mais bien des castes ici) mais en moins violent (quoique 35 filles qui se battent pour une couronne n’est pas un combat sans crêpages de chignon), l’univers dans lequel nous plonge l’auteur est tout simplement génial. Si de prime abord, l’histoire semble destinée à un public d’adolescentes de 15-16 ans, le style de Kiera Cass et son récit n’ont pas mis longtemps à m’envouter.

Une héroïne réaliste. America Singer est une jeune fille qui a la chance de participer à la Sélection : un tirage au sort qui permet à 35 chanceuses du pays d’entrer en lisse pour peut-être devenir la future femme du Prince Maxon. Refusant d’abord de participer, America ferra tout de même le meilleur choix, tant pour elle que pour sa famille, en s’inscrivant au concours. Sans raconter toute l’histoire, la raison pour laquelle j’ai vraiment accroché à ce personnage est qu’elle est décrite d’une façon réaliste, avec ses qualités et ses défauts, ce qui l’a rend « proche du commun des mortels ». Avec sa jeune soeur qui l’adore et son petit frère à la maison, America essaye de faire plaisir à sa famille et de faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu’ils vivent confortablement. Même si cela veut dire qu’elle doit les quitter pour entrer au palais royal pendant quelques temps.

Un coeur partagé. Si America ne voulait pas s’inscrire au concours pour devenir princesse, c’est car son coeur est déjà pris. Sans enfreindre (trop) de règles, elle entretient en effet une relation secrète avec Aspen, un garçon formidable aux cheveux de jais et aux yeux clairs. Mais Aspen appartient à une caste inférieure à la sienne et l’épouser signifierait avoir une vie de misère (pour ainsi dire). Alors quand son bien-aimé la rejette, America n’a plus d’autres solutions que de participer à la Sélection, au moins, sa famille sera compensée financièrement. Mais cela ne veut pas dire qu’Aspen est définitivement sorti de ses pensées et de son coeur…

Une amitié naissante. Arrivée au palais avec les 34 autres candidates, America va vite se rendre compte que le prince Maxon n’est pas ce qu’elle pensait. Une amitié hors du commun va rapidement se développée entre eux et leur relation sera aussi rafraichissante qu’amusante.

Style. J’ai dévoré l’histoire en un rien de temps. D’abord car le style de l’auteure est léger et les chapitres se terminent chaque fois sur un petit suspense qui fait qu’on ne peut résister à continuer la lecture. Mais surtout car les personnages sont vraiment attachants et certaines scènes sont décrites avec une telle vivacité qu’on croirait être dans la pièce avec eux.

Brutalité inattendue. Evidemment, tout n’est pas rose, les moments « papillons-licornes-et-arc-en-ciel » sont entrecoupés d’instants plus difficiles (avec les renégats notamment) où les personnages sont menacés et où l’horizon semble s’assombrir. Mais cela donne un peu de piment à l’histoire et cela fait ressortir des traits de caractère auxquels on ne s’attendait pas chez certains.

En un mot. Si je ne devais associer qu’un adjectif à ce premier opus, ce serait le suivant : DELICIEUX. L’histoire se déguste lignes après lignes, les petites touches humoristique ou de tendresse se laissant lire sans difficulté et c’est avec hâte que j’entamerais prochainement le second tome ! Car la fin nous amène quelques éléments surprenants et moi qui suis généralement douée pour deviner ce qui va arriver, je n’ai ici aucune idée de comment Kiera Cass terminera cette trilogie. Et c’est ça le meilleur !

Je recommande !


La trilogie Sélection

CVT_La-selection_7968l-elite51Hc0SAMyvL._


I just can’t stop reading…