Le style Hislop : inimitable !

Chronique #40

Septembre 2014

9782253178101

Titre : Le Fil des souvenirs
Auteur : Victoria HISLOP
Editeur : Les Escales – Le Livre de poche
Parution : 2014 (pour la version poche)
Nombre de pages : 545 pages
Genre : Littérature / historique

Disponible sur Amazon


Ma note  : Capture d’écran 2014-05-22 à 07.48.21

Résumé

1917, Thessalonique. Le jour de la naissance de Dimitris, un terrible incendie détruit la ville. Sa famille doit déménager dans les quartiers populaires. C’est là aussi que viennent s’installer des réfugiés turcs quelques années après. Parmi eux, Katherina. Le destin réunit les deux enfants, l’un héritier d’un empire textile, l’autre couturière prodige. Ensemble, ils seront les témoins d’une Grèce tourmentée, de l’occupation allemande aux révolutions civiles et à la dictature, qui défigureront leur cité autrefois multiethnique et fraternelle. Presque un siècle plus tard, de quels secrets sont-ils les gardiens ? Comment les transmettre avant qu’il ne soit trop tard ? Le temps est venu de dérouler le fil de leurs souvenirs…


Mon avis

Le Fil des souvenirs, deuxième roman de Victoria Hislop est, comme « L’Île des oubliés », un roman magnifique, complet, authentique, réaliste et … magistral. Une épopée qui traverse les années et les événements historiques qui se passèrent réellement en Grèce au 20ème siècle, des personnages plus que vivants et des décors qui vous transporteront immédiatement dans cette partie retranchée de la Méditerranée. Le tout, écrit dans un style inimitable, qu’on reconnaitrait immédiatement entre mille : le style Hislop.

Cette fois-ci, l’auteure nous emmène en Thessalonique, lieu carrefour grec où vivaient, au début du 20ème siècle, aussi bien des juifs, des musulmans que des chrétiens. Un vrai patchwork de cultures. Tout allait pour le mieux pour la famille grecque des Komninos jusqu’au jour de la naissance du petit Dimitris. Ce jour là, un drame terrible arriva. Un incendie. Un incendie ravageur qui détruisit une grande partie de la ville et avec lui, l’entrepôt où étaient stocké les plus beaux tissus de Konstantinos, père de Dimitris et vendeur réputé de la région pour la qualité et la finesse de ses vêtements et autres broderies.

Au même moment, Katerina, une jeune turque réfugiée se retrouve seule, éloignée de sa mère et de son jeune frère. Recueillie par une famille grecque, son destin va croiser celui de Dimitris lorsqu’ils seront tous les deux alors que de jeunes enfants. En grandissant, Katerina va développer un certain talent pour la couture et la broderie. En fait, elle deviendra même une des meilleures couturières de la région.

De son côté, Dimitris devra faire face aux manifestations politiques qui sévissent dans la région et, en 39, au début de la guerre, dans laquelle il sera entrainé. Détresse, joie et angoisse… retrouvaille, désespoir mais aussi allégresse… Plus que quelques mots coulés sur du papier, retrouvez-vous, grâce à Hislop, auprès de Katerina, Dimitris, Olga et Eugénia pour vivre, avec eux, les moments-clés de toute une vie.

Bien plus qu’une histoire qui s’étend sur plusieurs années, ce conte est digne d’une œuvre d’art, peinte en mille couleurs, embarquant le lecteur à la dérive de ses sentiments. Une petite fille perdue et recueillie par une jeune femme qui la considérera comme sa propre enfant, un jeune garçon ambitieux aux idées politiques fortes qui se retrouvera haï et renié par son père, des destins qui s’entremêlent et des événements historiques forts bien mis en scène. Voilà à quoi vous pouvez vous attendre lorsque vous commencerez les premières pages du Fil des souvenirs. Un Fil que vous ne voudrez pas perdre tant il est bien cousu, point par point, pour former une fresque magnifique.  

© atouchofbluemarine

11/09/2014


 Les autres Victoria Hislop … 

En poche 

Lile-des-oublies

Vers ma chronique

Nouveauté grand format

Chronique à paraitre prochainement sur le blog

derniere-danse


challenge-un-pavc3a9-par-mois

I just can’t stop reading… 
Publicités

11 réflexions sur “Le style Hislop : inimitable !

  1. Pingback: Challenge de l’été 2014 | a touch of blue... Marine

  2. Très belle critique… poétique! Il se trouve que, par je ne sais quel hasard, je possède ce livre chez moi! Je vais de ce pas l’entamer dans un futur très proche et je te donnerai mon avis! 🙂

    J'aime

  3. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? | a touch of blue... Marine

  4. Pingback: Fin du challenge de l’été 2014 | a touch of blue... Marine

  5. Pingback: [TTT] – Top Ten Tuesday #19 | a touch of blue... Marine

  6. Pingback: Liste des participants Challenge 1 pavé par mois | des livres, des livres !

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s