Le silence des vaincues • Pat Barker [En librairie aujourd’hui!]

Capture d’écran 2016-01-14 à 22.45.06

L’histoire de la guerre de Troie racontée par Briséis, reine de Lyrnessos, esclave d’Achille.

╰☆ Résumé ☆╮

La guerre de Troie, mythe fondateur de toute la littérature européenne, commence par la banale histoire d’une reine enlevée à son époux par un autre homme. Mais, prisonnière du camp grec, une autre reine observe le destin du monde se jouer sous ses yeux : Briséis, la captive d’Achille, par qui la guerre basculera. Presque 3 000 ans plus tard, il est temps d’entendre sa voix – et à travers elle, peut-être, celle de toutes les femmes laissées muettes par l’Histoire et la littérature.

✿ Mon avis ✿

Comme beaucoup d’amateurs de mythologie et d’histoire antique, j’ai gardé en mémoire de nombreuses scènes du film Troie, celui où nous avons le plaisir d’admirer Brad Pitt. Un récit violent, une guerre terrible où les hommes s’entretuent.

Le silence des vaincues nous embarque dans la même atmosphère. Le combat, le sang, la violence. Toutefois, ce livre est bien plus qu’un simple récit de guerre. C’est aussi un moyen de faire entendre la voix des femmes. Des femmes fortes. Brisées, dépouillées de tout ce qu’elles possèdent. Volées de leur liberté, de leur futur, de leur famille. Mais des femmes fortes quoi qu’il en soit. Car les femmes des héros, les mères, les filles des rois et des demi-dieux sont une part non-négligeable des guerres qui ont fait l’Histoire. Et pour une fois, nous avons le plaisir de découvrir leur point de vue. Le silence des vaincues n’est autre que la guerre de Troie racontée par Briséis, reine de la ville de Lyrnessos, capturée par Achille, le demi-dieu, afin d’être son esclave.

J’ai été transportée par ce roman. Car bien que je connaisse déjà le déroulement et le dénouement des aventures d’Achille, jamais les films ni les livres n’ont autant porté attention à la condition féminine en tant de guerre. Les viols, l’esclavage, la privation de leurs libertés… Pat Barker a une telle plume ! Sa voix est puissante. Criante de révolte et en même temps d’acceptation. Oui, les femmes sont capturées et oui, elles deviennent esclaves, souvent sexuelles, parmi tant d’autres nouvelles obligations. Elles ne peuvent rien y faire si ce n’est survire. Tenir. Obéir.

Briséis est particulièrement courageuse dans ce récit. Belle et tenace, elle a toutefois la chance d’être correctement traitée par le héros de cette guerre. Sa condition aurait pu être bien pire. Elle commence même à apprécier Patrocle, le second d’Achille, qui, comme nous le savons bien, a une relation particulière avec celui-ci. Ses tâches quotidiennes (et celles des femmes dans le camp) se réduisent à servir les hommes. Préparer leur dîner, tisser, être disponible pour eux lorsqu’ils vont se coucher, leur faire couler un bain… et accepter que plus jamais elles n’auront l’occasion d’être elles-mêmes. Le respect est chose rare. Les rats sont nombreux. Et la maladie est à leur porte.

Cette réécriture est dure mais réaliste. Poignante et terrible. On y plonge sans hésitation pour un voyage sombre mais nécessaire. Un récit de survie, de courage et d’abnégation. Quelle épopée ! Je le recommande vivement à ceux qui aiment l’histoire antique et en particulier le mythe de Troie. Ce nouvel éclairage changera définitivement vos impressions sur la vie des héros en tant de guerre. Les femmes sont là, tapies dans l’ombre. Ne l’oubliez pas. Définitivement un très bel ajout au catalogue Charleston ! 

CHRONIQUE #591 – Août 2020 

  • Titre: Le silence des vaincues
  • Auteur : Pat Barker
  • Editeur : Charleston
  • Parution : 25/08/2020
  • Nombre de pages : 352 pages
  • Genre : Littérature étrangère

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s