La Sélection – Kiera Cass (tome 1)

Chronique #2

Avril 2014

CVT_La-selection_7968

 

Titre : La Sélection

Auteur : Kiera CASS

Année de parution : 2012

Nombre de pages : 344 pages

Genre :  Dystopie Young Adults

Disponible sur Amazon


Ma note  : 17/20


 

Résumé

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la Sélection s’annonce comme l’opportunité de leur vie. L’unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L’unique occasion d’habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l’héritier du trône. Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie renoncer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l’oeil des caméras… Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu’elle avait échafaudés s’en trouvent bouleversés…


Mon avis

Un vrai coup de coeur ! 

photo 2

Genre. Mélange de The Bachelor et concours de Miss, ce premier tome fut une (excellente) surprise à laquelle je ne m’attendais pas. Dans le genre dystopie à la Hunger Games (avec non pas des districts mais bien des castes ici) mais en moins violent (quoique 35 filles qui se battent pour une couronne n’est pas un combat sans crêpages de chignon), l’univers dans lequel nous plonge l’auteur est tout simplement génial. Si de prime abord, l’histoire semble destinée à un public d’adolescentes de 15-16 ans, le style de Kiera Cass et son récit n’ont pas mis longtemps à m’envouter.

Une héroïne réaliste. America Singer est une jeune fille qui a la chance de participer à la Sélection : un tirage au sort qui permet à 35 chanceuses du pays d’entrer en lisse pour peut-être devenir la future femme du Prince Maxon. Refusant d’abord de participer, America ferra tout de même le meilleur choix, tant pour elle que pour sa famille, en s’inscrivant au concours. Sans raconter toute l’histoire, la raison pour laquelle j’ai vraiment accroché à ce personnage est qu’elle est décrite d’une façon réaliste, avec ses qualités et ses défauts, ce qui l’a rend « proche du commun des mortels ». Avec sa jeune soeur qui l’adore et son petit frère à la maison, America essaye de faire plaisir à sa famille et de faire tout ce qui est en son pouvoir pour qu’ils vivent confortablement. Même si cela veut dire qu’elle doit les quitter pour entrer au palais royal pendant quelques temps.

Un coeur partagé. Si America ne voulait pas s’inscrire au concours pour devenir princesse, c’est car son coeur est déjà pris. Sans enfreindre (trop) de règles, elle entretient en effet une relation secrète avec Aspen, un garçon formidable aux cheveux de jais et aux yeux clairs. Mais Aspen appartient à une caste inférieure à la sienne et l’épouser signifierait avoir une vie de misère (pour ainsi dire). Alors quand son bien-aimé la rejette, America n’a plus d’autres solutions que de participer à la Sélection, au moins, sa famille sera compensée financièrement. Mais cela ne veut pas dire qu’Aspen est définitivement sorti de ses pensées et de son coeur…

Une amitié naissante. Arrivée au palais avec les 34 autres candidates, America va vite se rendre compte que le prince Maxon n’est pas ce qu’elle pensait. Une amitié hors du commun va rapidement se développée entre eux et leur relation sera aussi rafraichissante qu’amusante.

Style. J’ai dévoré l’histoire en un rien de temps. D’abord car le style de l’auteure est léger et les chapitres se terminent chaque fois sur un petit suspense qui fait qu’on ne peut résister à continuer la lecture. Mais surtout car les personnages sont vraiment attachants et certaines scènes sont décrites avec une telle vivacité qu’on croirait être dans la pièce avec eux.

Brutalité inattendue. Evidemment, tout n’est pas rose, les moments « papillons-licornes-et-arc-en-ciel » sont entrecoupés d’instants plus difficiles (avec les renégats notamment) où les personnages sont menacés et où l’horizon semble s’assombrir. Mais cela donne un peu de piment à l’histoire et cela fait ressortir des traits de caractère auxquels on ne s’attendait pas chez certains.

En un mot. Si je ne devais associer qu’un adjectif à ce premier opus, ce serait le suivant : DELICIEUX. L’histoire se déguste lignes après lignes, les petites touches humoristique ou de tendresse se laissant lire sans difficulté et c’est avec hâte que j’entamerais prochainement le second tome ! Car la fin nous amène quelques éléments surprenants et moi qui suis généralement douée pour deviner ce qui va arriver, je n’ai ici aucune idée de comment Kiera Cass terminera cette trilogie. Et c’est ça le meilleur !

Je recommande !


La trilogie Sélection

CVT_La-selection_7968l-elite51Hc0SAMyvL._


I just can’t stop reading… 

 

 

 

 

6 réflexions sur “La Sélection – Kiera Cass (tome 1)

  1. Pingback: Bilan d’Avril | a touch of blue... Marine

  2. Pingback: L’Elite – Kiera Cass (tome 2) | a touch of blue... Marine

  3. Pingback: L’Elue – Kiera Cass (tome 3) | a touch of blue... Marine

  4. Pingback: L’Héritière – Kiera Cass (La Sélection #4) | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s