[Livre & film] – Le coup de coeur de Janvier – Le passeur / The Giver

Chronique #70

Janvier 2015

CVT_Le-passeur_9168 the giver

  • Titre : Le passeur
  • Auteur : Lois Lowry
  • Editeur : L’Ecole des Loisirs
  • Parution : [1994] – Octobre 2014 (réédition)
  • Nombre de pages :  240 pages
  • Genre : Jeunesse / Sci-fi / Dystopie

Résumé de 4ème de couverture

Le monde dans lequel vit Jonas est bien éloigné du nôtre : une société où la notion d’individu n’existe pas. Plus surprenant encore : ses membres ne ressentent rien. Ni amour ni haine viennent bousculer leur quotidien. Les gens ne meurent pas non plus. Ils sont « élargis ». Tout comme le héros de cette histoire – un garçon de douze ans – le jeune lecteur brûlera de savoir ce qui se cache derrière ce terme si obscur.


Mon avis sur le livre

CVT_Le-passeur_9168Les livres qu’on ne veut pas lâcher et qui se lisent sans qu’on s’en rende compte sont rares. Le passeur fait partie de ceux-là. Habituellement lu par les enfants lorsqu’ils sont encore à l’école, ce classique jeunesse ne faisait pas encore partie de ma culture littéraire jusqu’à aujourd’hui. Et j’en suis extrêmement contente ! Pourquoi n’ai-je pas lu ce livre plus tôt ? Voilà la question à un million !

Et dire que je connaissais déjà Lois Lowry depuis mes 8 ans par le biais d’Anastasia Krupnik… Shame on me pour ne pas avoir lu Le passeur à cette époque. Néanmoins, vu la qualité et l’intensité de ce récit, je suis tout de même contente de l’avoir lu aujourd’hui, à un âge où je peux vraiment comprendre les subtilités et questions sociétales que l’auteur présente. Un livre jeunesse peut-être… mais pas si innocent que cela.

La passeur est une sorte de mise en garde à la Georges Orwell (1984). Une mise en garde contre la vie sans couleur et sans émotion, contre la vie réglée, uniformisée et qui ne laisse aucun choix, ni libre arbitre. Une vie qui semble tout à fait normale, une vie simple et sans polémique ni controverse, sans problème d’argent ni de nourriture, une vie où tout le monde est « le-même ».

Jonas vit dans cette ville de similitude où toute trace du Passé a été supprimée des mémoires. Lors de la cérémonie annuelle des 12-ans, Jonas se voit laissé de côté lors de la distribution des métiers. Contrairement à tous les enfants de son âge, Jonas ne reçoit pas un travail. Il est sélectionné. A partir du lendemain, il devra se rendre chez un vieux sage pour remplir la tâche qui lui est imposée. Celle d’être le nouveau dépositaire de la mémoire. Sa formation, qui ne ressemble à nulle autre, commence alors et cela s’avérera plus difficile et plus douloureux qu’il ne l’aurait jamais imaginé.

Une écriture facile et des pages qui défilent mais un récit fort et bien pensé qui vous laisse une empreinte profonde. Les personnages de Jonas et du Passeur laissent une trace indélébile dans votre esprit. Seuls à connaitre les couleurs, le passé, la douleur et tout un tas d’autres petites choses que nul autre dans la communauté ne suspecte d’exister, ils sont les seuls capables de changer les choses. Les seules ayant la capacité d’agir contre cette ignorance. Grâce à la ténacité de Jonas et à son courage hors norme, la communauté est sur le point de basculer… tout repose maintenant entre les mains de ce jeune garçon « pas comme les autres ». Dans une société aux lois multiples et aux émotions absentes, la volonté qu’à Jonas à se révolter pourrait bien être la clé que personne n’attendait.

Etiqueté « livre pour enfant », ce classique est bien plus qu’un simple récit de jeunesse. C’est une dystopie incomparable qui prône la liberté de choix, la liberté d’être soi et d’avoir des émotions dont il ne faut pas avoir honte ou peur. En proposant une société harmonieuse et réglée où tout le monde est gentil et à sa place, Lois Lowry dénonce en réalité un monde où l’on ne ressent rien, où on ne connait pas la joie, le plaisir, le désir, l’amour…

Un livre que je recommande absolument à tous ! Aussi bien aux enfants et aux jeunes qu’aux adultes. Le Passeur est une dystopie magnifique et bouleversante qui saura vous émouvoir et vous faire réfléchir. Une petite pépite, si vous voulez mon avis !


Mon avis sur le film

the giver

J’ai regardé le film immédiatement après avoir terminé le livre et voici mon verdict : wow ! Tant au niveau de l’adaptation (passage d’un média à l’autre) qu’au niveau du film en lui-même, mon impression est sans équivoque. Ce film est magnifique. Si vous n’avez pas lu le livre avant de regarder le film, le choix du spectre gris dans la première partie du film pourrait vous étonner mais si vous avez lu le livre, ce choix cinématographique fait entièrement sens. La vie dans la communauté ne présente en effet aucune couleur à ses habitants qui ont été habitués à vivre dans une sorte de monde en noir et blanc. La similitude étant le point central de leurs lois, la vie est bien plus simple en nuances de gris. Pas de jalousie au niveau des vêtements de l’un ou de l’autre, pas de racisme, ni de différences… tout le monde vit dans ce monde plat et vide de sens.

Mais lorsque Jonas commence à entrevoir les images et souvenirs du passé grâce au Passeur, cette capacité à « voir au-delà » apparait petit à petit et, avec son maitre, ces deux personnages seront les seuls à distinguer les couleurs dans le monde. Magnifiquement réalisé, The Giver est un film émouvant qui vous amènera à réfléchir sur le genre de société dans laquelle vous désirez vivre (et celle que vous voudriez à tout prix éviter).

De plus, avec un casting de haut rang (Meryl Streep et Alexander Skarsgard, s’il vous plait!), cela m’étonne fortement qu’on n’entendent pas plus parler de ce film que cela. En Belgique, que sa sortie est complètement passé inaperçue et c’est vraiment dommage car il mérite d’être vu. Mais quand on voit le nombre de dystopies qui sortent en ce moment, on comprend que le public n’a pas le temps de tout voir (Divergent, Hunger Games, The Maze Runner…). Pourtant, The Giver mérite amplement sa place dans notre culture cinématographique contemporaine. Je vous propose donc de vous faire votre propre opinion (que vous ayez lu le livre ou non) et d’aller de ce pas regarder ce film !

Capture d’écran 2015-01-17 à 14.50.50

 #atouchofbluemarine

17/01/2015


challenge a z

9gag reading challenge


Prochainement sur le blog

Mon avis sur la suite 

fils-lois-lowry-L-h_YzBO

I just can’t stop reading… 
Publicités

6 réflexions sur “[Livre & film] – Le coup de coeur de Janvier – Le passeur / The Giver

  1. Il faudra un de ces jours que je comble aussi cette petite erreur de parcours….Ce duo film/livre a de quoi largement me plaire en plus, je ne sais pas encore pourquoi je ne l’ai toujours pas lu/vu………..;)

    J'aime

  2. Pingback: C’est lundi, que lisez-vous ? #33 | a touch of blue... Marine

  3. Pingback: Le fils : la suite du Passeur de Lois Lowry | a touch of blue... Marine

  4. Pingback: [TTT] – Top Ten Tuesday #40 – Top Ten Books I’ve Read So Far In 2015 | a touch of blue... Marine

  5. Pingback: Vous cherchez des cadeaux de Noël ? | a touch of blue... Marine

Laissez une trace de votre passage :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s